E3 2012 - The Elder Scrolls Online, un « MMO social » en PvE et PvP

Dans le cadre de l'E3 2012, Matt Firor précise la philosophie gouvernant le gameplay The Elder Scrolls Online : encourager les joueurs à se rencontrer et à s'aider mutuellement (en PvE) et à s'organiser en alliance (en PvP).

E3 2012 - The Elder Scrolls Online, un « MMO social » en PvE et PvP

Depuis quelques semaines, The Elder Scrolls Online dévoile quelques pans de son contenu - dans le cadre d'un plan de communication un brin restrictif et manifestement pas toujours très efficace au regard des retours parfois sceptiques des joueurs. Le MMORPG se dévoile plus concrètement cette semaine dans le cadre de l'E3 de Los Angeles et en attendant de tester sur le jeu sur pièce, le site MMORPG.com partage ses impressions (manifestement très enthousiastes) après avoir découvert une démo du jeu aux côtés de Matt Firor. Et on en retient notamment que le jeu se veut social et ouvert.

Car même si en matière de jeu en ligne, le terme « social » est aujourd'hui galvaudé (sans doute un peu parasité par les réseaux dits sociaux), il n'en reste pas moins que par définition, un MMO est censé réunir les joueurs et les encourager à entretenir des « interactions sociales » (sans réseau). C'est l'approche que défend Matt Firor : « la philosophie de TESO consiste à encourager les connexions sociales » au travers de divers systèmes de gameplay organiques ou articulés autour de l'interface.
Les joueurs sont encouragés à jouer ensemble et par exemple récompensés lorsqu'ils en aident un autre. « L'idée est que si vous voyez quelqu'un qui a besoin d'aide, vous serez encouragé à le faire [notamment dans les donjons publics qui sont conçus à cette fin] et non sanctionné pour ça ». Dès lors que les joueurs affrontent le même adversaire, qu'ils soient dans le même groupe ou non, ils partagent les gains d'expérience et les loots.
Une approche qui a manifestement du sens dans le cadre d'un gameplay PvE (des joueurs associés face à des monstres), mais plus encore dans le cadre du PvP (joueurs contre joueurs). ZeniMax Online devrait dévoiler plus de détails à ce sujet dans le courant de la semaine, mais d'ores et déjà, Matt Firor précise que « les regroupements de joueurs, guildes et alliances » tiendront un rôle de poids dans « les mécaniques de contrôles de territoires et de guerres d'envergure opposant les trois factions ». On est curieux d'en découvrir un peu plus.

Réactions (82)


Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

358 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

584 joliens y jouent, 882 y ont joué.