Elder Scrolls Online sur consoles à l'initiative de Sony

Si l'on en croit Adam Boyes (Sony), Elder Scrolls Online était initialement une exclusivité PC avant que Sony n'approche le développeur pour encourager un portage. Un signe, sans doute, des enjeux que représentent les MMO sur consoles next-gen.

Elder Scrolls Online sur consoles à l'initiative de Sony

C'est bien connu des joueurs, les meilleures consoles ne valent pas grand-chose sans bons jeux. Raison pour laquelle les constructeurs rivalisent d'ingéniosité et de persuasion pour faciliter les portages et attirer les titres les plus attendus (indépendants ou d'envergure) sur leurs plateformes - en proposant des conditions techniques, d'accessibilité ou financières attractives. C'est ce qu'explique Adam Boyes, le très passionné vice-président en charge des relations avec les éditeurs et développeurs chez Sony, devant les caméras de Game Informer. Il y revient brièvement sur le portage de Diablo III sur consoles ou sur celui de Destiny, le « MMO light » de Bungie, mais aussi sur Elder Scrolls Online, qui initialement devait manifestement être une exclusivité PC.

On y apprend notamment que le développeur « n'avait pas prévu de porter [Elder Scrolls Online] sur consoles », mais que Sony a « simplement rencontré avec [Bethesda] et commencé à discuter en se demandant simplement "pourquoi pas ?" ». Le portage n'était manifestement pas dans les projets immédiats de Bethesda et Sony s'est proposé de « faciliter le processus de portage ». Selon Adam Boyes, « ils étaient sur une position du style "Nous n'avons pas prévu ce genre de choses" et j'étais plus "et bien qu'en serait-il si on travaillait sur un projet permettant de concrétiser ce processus d'adaptation" ». On ignore la version de l'histoire de Bethesda ou les arguments avancés par Sony, mais Elder Scrolls Online est aujourd'hui officiellement annoncé sur PC mais aussi PlayStation 4 et Xbox One - et on imagine que Bethesda n'a pas pris sa décision à la légère.
Quoiqu'il en soit Adam Boyes se montre aujourd'hui très enthousiaste : « Savoir qu'un jeu débarque sur console alors qu'il n'était pas prévu qu'il soit adapté pour la plateforme, ce genre de choses est vraiment énorme, vous savez ».

Au-delà de l'anecdote et quand bien même Adam Boyes se dit simplement « fan de MMO et fan des Edler Scrolls », l'histoire permet aussi de prendre la mesure des enjeux que représente le jeu en ligne sur consoles. De toutes évidences, les constructeurs sont prêts à des investissements de poids pour attirer les titres emblématiques.

Réactions (49)


  • En chargement...

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

357 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

583 joliens y jouent, 882 y ont joué.