Zoom sur la proposition PvP d'Elder Scrolls Online

Au coeur de Tamriel, les terres de Cyrodiil sont en proie à un conflit sans fin, opposant des adeptes du PvP regroupés derrière l'une des trois bannières d'Elder Scrolls Online. Nous avons été invités à rejoindre ce conflit, dont voici un aperçu.

Zoom sur la proposition PvP d'Elder Scrolls Online

Confiée au studio ZeniMax Online, la déclinaison en ligne de la licence Elder Scrolls s'enrichit d'un contenu joueur contre joueur, risquant fort de bousculer les habitués de la série. Les adeptes de MMORPG évolueront quant à eux en terre connue, plongés cette fois dans du PvP de masse. A la création du personnage, le choix de l'une des trois factions jouables - Alliance de Daguefilante, Le pacte de Coeurébène et le Domaine Aldmeri- influera donc de manière significative l'aventure d'Elder Scrolls Online, engageant le joueur à prendre part au conflit sous la bannière de sa faction.

Les joueurs ayant le coeur sur la main et ne souhaitant pas prendre part à ce conflit peuvent se rassurer : les affrontements entre joueurs se tiennent exclusivement loin des contenus PvE d'Elder Scrolls Online. Au centre de Tamriel, les terres de Cyrodiil sont donc considérées comme zone de guerre, région particulière où Elder Scrolls Online pourra prétendre de manière légitime à l'acronyme de MMORPG.

Dôme

En effet, la proposition PvP d'Elder Scrolls Online se veut l'héritière de Dark Age of Camelot: New Fontiers, qui avait en son temps obtenu ses lettres de noblesse en matière de PvP de masse. Le RvR (ou Royaume contre Royaume, marque depuis déposée par l'éditeur Electronic Arts), embarquait ainsi les centaines de joueurs de DAoC dans des combats sur une immense carte parsemée de forts et d'objectifs. But ultime de ces batailles mobilisant des centaines de joueurs, la prise de reliques permettait d'obtenir un avantage pour toute une faction.

Ce n'est donc pas un hasard si Matt Firor, l'homme aux commandes d'Elder Scrolls Online aujourd'hui, était à l'époque directeur créatif de Dark Age of Camelot. Dix ans après New Fontiers, Matt Firor délivre une version résolument plus moderne du PvP de masse, au coeur d'une licence initialement PvE. Quelques heures de combat ne seront pas suffisantes pour juger réellement de l'intérêt à long terme du PvP d'Elder Scrolls Online, en particulier à bas niveau loin d'être représentatif du gameplay des personnages. Toutefois, les sensations de prendre part à un conflit d'envergure sont bien présentes, pour une ambiance soignée et des mécaniques rodées -- comme nous allons l'aborder plus précisément à la suite, après avoir eu l'opportunité de tester le MMORPG de ZeniMax Online plus en profondeur au travers de quelques jours de bêta presse.

» Dix points pour découvrir le PvP d'Elder Scrolls Online «

À voir également

Après avoir déjà exploré le contenu PvE du MMORPG la semaine dernière, dans le cadre de ces quelques jours de tests ouverts à la presse, Aherys (qui explore notamment les MMO en vidéos sur sa chaîne YouTube) a aussi pris part aux luttes PvP d'Elder Scrolls Online et partage avec nous sa vision des théâtres d'affrontements de Cyrodiil. On découvre son compte-rendu vidéo des événements -- malgré quelques contraintes techniques ou de forme (ZeniMax Online imposant ses conditions de test aux reporters de guerre, notamment quant au nombre d'images et à la durée des vidéos pouvant être publiées).

Réactions (572)


Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

357 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

583 joliens y jouent, 882 y ont joué.