Première lettre du producteur : les préparatifs de sortie et le post-lancement d'ESO

Elder Scrolls Online sera officiellement lancé dans quelques semaines sur Mac et PC. Matt Firor publie sa première lettre ouverte de producteur, rendant compte des préparatifs de sortie et des projets post-lancement du studio ZeniMax Online.

Première lettre du producteur : les préparatifs de sortie et le post-lancement d'ESO

Dès ce soir, les serveurs de tests d'Elder Scrolls Online ouvriront officiellement leurs portes pour la dernière fois en bêta avant de rouvrir à l'occasion de la sortie commerciale du MMORPG, le 4 avril prochain sur Mac et PC. Afin de préparer ce lancement d'envergure (cinq millions de curieux ont participé à au moins un week-end de test), Matt Firor dresse l'état du développement du jeu et des projets à venir du studio ZeniMax Online dans le cadre d'une première lettre ouverte aux joueurs.
Il y revient notamment sur les modifications récentes apportées au MMORPG (et déjà présentées aux testeurs), comme un rendu plus dynamique des combats au corps-à-corps, la refonte des premiers pas dans le jeu.

« [...]Cela étant, suite à vos réactions, nous avons finalement décidé de modifier le début du jeu afin de vous laisser libres de vos choix, conformément à la philosophie d'ESO. Ainsi, une fois fini le nouveau didacticiel de Havreglace (lequel a d'ailleurs été raccourci), les joueurs se réveillent désormais automatiquement dans la première grande ville de leur alliance, sur le continent ; et non plus dans les îles pour débutants. Nous avons modifié en conséquence le niveau desdites villes, pour que vous puissiez les aborder sans être rapidement bloqués par des ennemis trop puissants. Si vous voulez repartir dans les îles du début (dont le niveau a lui aussi été ajusté en conséquence, afin que la progression soit cohérente), cela reste malgré tout possible. Ce n'est simplement plus obligatoire. Vous voilà donc bel et bien libres de partir à la découverte de Tamriel, simplement, au gré de vos envies. [...]»

Le producteur revient tout autant sur les préparatifs de lancement. On le sait, les joueurs seront répartis sur deux « méga-serveurs », l'un pour les joueurs nord-américains, l'autre pour les joueurs européens.
Selon le producteur, les serveurs situés en Europe sont encore en cours de peaufinage. Les joueurs du Vieux continent joueront donc sur un « méga-serveur européen », mais situé géographiquement outre-Atlantique. Et on se souvient qu'au cours de certains week-ends de bêta, les joueurs européens avaient dû jouer sur des serveurs américains et s'étaient alors heurtés à divers dysfonctionnements (notamment des problèmes de lag).
Selon Matt Firor, ces problèmes de lag n'étaient pas dus à l'éloignement géographique (les joueurs nord-américains en ont soufferts aussi) mais à un bug. Bug « désormais corrigé », qui devrait donc, nous dit-on, assurer un lancement techniquement stable à l'ensemble des joueurs européens comme nord-américains. Un lancement soutenu en outre par des « serveurs de débordement » pour accueillir les afflux massifs de joueurs que subissent tous les serveurs de MMO lors des premières heures de jeu, et ainsi limiter les traditionnelles files d'attentes qu'on connait à chaque lancement ou presque. Rendez-vous est pris le 4 avril pour juger sur pièce.

Enfin, on sait pertinemment que le lancement d'un MMO ne marque pas la fin du développement, mais le début de son exploitation et Matt Firor esquisse donc déjà quelques-uns des projets « post-lancement » du studio (et on gage que ces projets se détailleront plus encore dans les semaines à venir). Les équipes du studio ont ainsi « également pris le temps de développer une grande quantité de contenus additionnels ». On note ainsi que la « première mise à jour majeure, une zone d'aventure [les raids PvE de haut niveau d'Elder Scrolls Online] nommée Raidelorn » sera dévoilée « très prochainement ». On prend rendez-vous.
Sans surprise à quelques semaines de la sortie, on comprend ZeniMax Online peaufine son MMO, soigne ses annonces et surtout, prépare l'avenir. Les choses sérieuses commencent.

Réactions (377)


Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

358 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

584 joliens y jouent, 882 y ont joué.