7,3/10
598 évaluations

Critiques de The Elder Scrolls Online

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

13 personnes ont trouvé cette critique utile.
Comme beaucoup, j'ai suivi le développement de TESO. Les promesses semblaient prometteuses, malgré le fait que je ne connaissais pratiquement pas la saga. J'avais bien essayé Morrowind, Oblivion et Skyrim, mais j'avais vite abandonné chacun de ces jeux devant cette liberté énorme qui faisait que ... Je ne savais pas quoi faire... Bref, quand TESO est sorti, je me suis rué dessus, et ai une fois de plus lâché l'affaire au niveau 8, devant une liberté déconcertante pour le non initié... Et pui...
Publiée le 29 sept. 2015 par Ukkonen.
23 personnes ont trouvé cette critique utile.
TESO souffre d'une comparaison constante avec des jeux solo et online bien supérieurs à tous points de vue. TESO souffre en premier lieu d'une comparaison, inévitable, avec ses grands frères solo, soit notamment MORROWIND, époustouflant, mais aussi, Oblivion, dont il n'est qu'un très pale avatar et même Skyrim, superbe et cinématographique. TESO est un jeu solo, en tous cas qui se joue majoritairement solo mais sans que l'on y retrouve les grandes qualités de ses prédécesseurs : point ic...
Publiée le 17 mai 2014 par .
  • Afficher les critiques précédentes
  • 8 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    32 personnes sur 52 ont trouvé cette critique utile.
    Je ne veux pas revenir sur ce qui a été déjà dit. Je voudrais juste mettre sur l'accent sur le fait que TESO est enfin un MMO - RPG et j'insiste sur cela. Je pense que bouffer du level en phase de levelling pour rusher le lvl 50 serait une énorme erreur. Pour une fois, on a un MMO dans lequel on peut se sentir immergé.

    Quel pied de se balader et d'entendre une femme crier à l'aide, la chercher, l'aider et en vous remerciant, elle vous donne des xp ou une autre quête. Là, on est clairement dans un monde cohérent et pas dans un enchaînement bête et méchant de "cherche une zone 10 pnj avec un point d'interrogation, je fais le plein, je rends et ils m'envoient au prochain village".

    Oui c'est certain, il y a des moments où on a plus de quêtes... entre le level 10 à 15 par exemple. Par moment, on choppe des quêtes lvl 18 alors qu'on est que 10 et on galère mais il suffit de revenir sur nos pas dans les premières zones, pour s'apercevoir que les PNJ ont de nouvelles quêtes. Donc, dans TESO on ne consomme pas, on enchaîne pas et, basta, on remet plus les pieds dans les zones bas lvl. Et ça c'est vraiment le pied.

    Pour ce qui est du gameplay, franchement au début, je doutais. Je me suis dit "syndrome GW2". On a beaucoup de skills mais peu à mettre sur la barre et on tourne en rond. Sauf que dans TESO les points de compétences se mettent même dans les crafts, les armures qui donnent aussi des skills vraiment bons, du style "un bouclier pour armure légère". Donc, il faut vraiment réfléchir où attribuer ses points car on s'aperçoit bien vite que tout mettre dans les compétences de classes est une grosse erreur. Au final, on peut se composer un bon build unique que l'on peut switcher dès le lvl 15.

    Quant au monde en lui même, graphiquement c'est beau. Certes, ça n'est pas du niveau d'un FFXIV mais ça se laisse regarder, admirer et apprécier.
    Même si certains choix laissent penser que tout est minimaliste comme l'interface, par exemple, au final on se rend compte que c'est bien plus compliqué qu'on le pense.

    Oui TESO est perfectible. Mais déjà il suffit de voir son launching vraiment bien géré et à l'écoute des joueurs, pour se dire que les dévs apporteront des possibilités à l'avenir pour customiser tout ça (Aion, SWTOR, WoW, AoC et tant d'autres qui ont vu des files d'attentes et des crashs serveurs).

    Alors TESO est un MMO qui s'apprécie. J'ai rushé le niveau maximum sur tous les MMO auxquels j'ai joué mais TESO, j'ai envie de prendre mon temps. J'ai envie de voir tout ce qui peut se cacher. Et m'attacher à mon perso et non pas faire un clone inanimé de tous les autres joueurs.
    32 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    19 personnes sur 36 ont trouvé cette critique utile.
    Le jeu se déroule dans l'univers d'Elder Scrolls, la suite éponyme de RPG sur PC, dont on connait notamment Morrowind et Skyrim.
    Les graphismes agréables sont réalistes et participent assez bien à l'ambiance des diverses régions. De même, les effets sonores sans être exceptionnels contribuent à l'ambiance et l'immersion.

    Ce MMO comme vous l'aurez compris mise sur l'immersion notamment par son système d'interface épurée dont il n'affiche les élément que quand cela est nécessaire (si vous ne voyez pas votre barre de vie, c'est qu'elle est à son maximum, de même la fenêtre de discussion ne s'affiche que si un message a été récemment posté). Ajoutons à cela un système de visé à la façon des FPS, comprenez que le ciblage n'est pas automatique et pour qu'un coup porte il faudra viser l'ennemi via le réticule au centre de l'écran.
    Si sur le papier ça semble prometteur, force est de constater que les combats manquent de dynamique et s'avèrent répétitifs. En effet vous n'avez à votre disposition que 5 compétences qui changent en fonction de votre arme. Vous aurez le droit de changer entre deux types d'armes à partir du niveau 15, mais ça ne fait jamais que 10 compétences à disposition lors des combats, voire 11 avec la compétence d’élite qui se débloquera plus tard.

    L'interface comme le gameplay souffre d'une conception prévue pour tourner sur console, le résultat est assez désagréable et se traduit par un gamplay superficiel et une interface peu conviviale  : les fenêtres ne peuvent être redimensionnées, on ne peut ouvrir en même temps deux fenêtres  : impossible d'ouvrir en même temps l'inventaire de banque et celui de son personnage  !
    Ce MMO ressemble à un mauvais portage console, rien n'a été prévu pour facilité la vie des joueurs PC, et se retrouve de fait bien en dessous de ce que fait la concurrence en terme d'ergonomie ou de gameplay.

    Ajoutez à cela un jeu très classique sans grande innovation en dehors du craft qui se démarque un peu sans pour autant être ludique. On ne se retrouve pas loin d'un autre theme park, comprenez un MMO sans saveur ne s'appuyant que sur sa licence pour se faire vendre. Ne vous attendez pas à trouver du contenu dit sandpark.

    De plus le système de Mega serveur est un frein à la convivialité et au côté social du jeu  : les joueurs se retrouvent mélangés dans diverses phases, vous vous retrouverez au milieux de joueurs étrangers du coup personne ne parle en local et vous ne tomberez jamais sur les même phase que vos amis, vous obligeant à vous téléporter un peu plus loin pour les retrouver après un chargement. Bref un vrai tue RP, déjà qu'il n'y a pas vraiment de support pour se faire (pas de houssing pas de serveur jdr etc... ).
    De plus, jusqu'à présent ; les serveurs ne se sont pas montrés très stables et les maintenances se font le WE où en semaine en soirée.
    Et enfin, il y a des problèmes de lag dus à la localisation du serveur européen aux États-Unis, les clients Orange et Free étant les plus touchés.

    Et cerise sur le gâteau, le jeu ose demander un abonnement de 13€ par mois. Selon moi, il ne les vaut pas et je pense qu'il suffira d'attendre un peu pour le voir en free to play  : le cash shop est déjà en place  !

    Bref, ça n'est pas encore le MMO qui révolutionnera le genre ou qui détrônera WoW, loin s'en faut. À la limite attendez qu'il passe free to play pour l'essayer. Mais pour moi il ne vaut pas ses 13€ par mois.
    Publié le 28 avril 2014 à 22:40, modifié le 28 avril 2014 à 22:43
    19 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    33 personnes sur 57 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Ghorgoth Ghorgoth
    Alors que je m'étais résigné à ne plus voir surgir que des free-to-play sans saveur tuant tout espoir d'égalité entre les joueurs, voici qu'arrive Elder Scrolls Online, et c'est pour moi une très bonne surprise.

    - L'exploration retrouve ses titres de noblesses : tout nous incite à partir hors des sentiers battus, et que ce soit pour le level design, la narration ou les récompenses, on en redemande !

    - L'évolution du personnage offre une liberté sans précédent pour un jeu offrant un système de classes. Contrairement à un Rift ou tous les mages sont au final identique car on peut devenir n'importe qui à tout moment, ici on fait de véritables choix et on ne ressemble pas au voisin.

    - La narration est très bonne et on ressent un vrai effort au niveau des quêtes faisant disparaître les quêtes génériques et fedex

    - Techniquement le jeu affiche de très nombreux joueurs sans broncher, et la qualité visuelle sans être époustouflante en comparaison aux jeux solos récents se trouve dans le haut du panier des MMORPG. Le design réaliste fantasy me plait beaucoup plus que la mode cartoon à la WoW ou WildStar.

    - Enfin je le répète, l'abonnement est pour moi un gros plus car c'est équitable pour les joueurs qui trouvent équipements, bonus et potions en jouant et non pas par des moyens détournés.
    33 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 11 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    50 personnes sur 90 ont trouvé cette critique utile.
    Ceci est la critique préliminaire de The Elder Scroll Online suite à la levée de la NDA. Une version finalisée sera faite après la sortie officielle du jeu. Edité par Bethesda Softworks et développé par ZeniMax Online Studios, The Elder Scroll Online (TESO) est le dernier d’une longue série d’Elder Scrolls commencé en 1994.

    Quelques chiffres

    TESO est en développement depuis 2007, le jeu a été annoncé en mai 2012 pour une date de sortie du jeu officielle en avril 2014 et pour un coût mensuel de 15$ / 13€. Un budget de 200 millions de dollars semble avoir été injecté pour le jeu, mais l’information n’est pas officielle. Le nombre de serveur est encore inconnu, mais ce dernier ne sera vraisemblablement que de 4 (un US, un européen, un pour les PS4 et un dernier pour les Xbox : ce que je trouve stupide autant en faire un pour les deux plateformes…) , en effet les développeurs ont opté pour la technologie méga-serveur. C’est-à-dire qu’il y aura un seul serveur pour l’Europe subdivisé en monde instancié qui peuvent communiquer. Le joueur remplit un formulaire social (langue, âge, …) et le serveur va affecter le joueur à une instance correspondant à son profil.

    Le nombre de joueurs visé est inconnu (on va dire le plus possible) et le nombre de joueur actuel est inconnu également.
    Le jeu compte 3 royaumes, 4 classes et 9 races communes et une payante (Imperial). Le nombre de capacité active disponible doit être de 88, de passive 83 (+5 si accès au grade d’empereur) et de capacité ultime 29.

    TESO se situe lors de la seconde ère, c’est-à-dire quasiment 1000 ans avant Skyrim.

    Le premier avis

    Le premier avis est pour moi quelque chose d’assez important. En effet, après les premières minutes du jeu, on a déjà posé notre premier avis qui va rester en général fermement ancré dans notre façon de voir le jeu.
    J’ai été un peu déçu de ne pas avoir de cinématique d’entrée, mais le problème est qu’on atterrit directement dans une zone tutorial qui n’est pas très folichonne. Mais une fois sortie de la zone tutorial on est assez surpris par la qualité de l’environnement (paysages, villes etc) ça envoie un peu du rêve je trouve.

    Graphismes / point techniques du jeu

    - Les graphismes du jeu / le moteur graphique

    Le jeu utilise le moteur graphique d’Oblivion (sortie en 2006) , quand j’ai appris cela j’étais assez septique concernant les graphismes du jeu. En effet, quand on passe de Skyrim à Oblivion le contraste est assez dure niveau graphiquement. Mais en fait pas du tout, le jeu est beau très beau, les paysages, les monstres, les joueurs/pnj sont bien faits, il n’y a pas d’erreur grossière de texture, et puis surtout ça ne rame pas. ZeniMax Online a réussi à concilier graphisme de qualité avec la fluidité (pas de saccade même dans une zone peuplé avec combats en qualité graphique maximale) et ça c’est impeccable. Sur le papier on peut faire une bataille de 100 personnes vs 100 sans ramer.
    J’ai mis tous les effets au maximum possible, le jeu ne souffre pas de ralentissement apparent et les mouvements sont fluides : 60fps en zone peuplée.

    - La vue FPS

    La nouveauté majeure de ce MMO est la vue à la première personne comme les jeux de tirs (Counter Strike, Battlefield, et tant d’autres). Enfin, on peut choisir une vue arrière à la troisième personne mais le jeu se fait avec un viseur pour la sélection, on reste sur le mode des Elder Scrolls pour résumer.
    Je ne vous cache pas que les débuts ont été assez difficiles, je n’étais pas vraiment habitué à jouer à des MMORPG en mode FPS. Cependant, on a souvent besoin de changer et de passer en mode curseur de souris, la transition entre les deux modes reste assez maladroite pour le moment.

    - Création et personnalisation du personnage :

    La personnalisation des personnages est plus que correcte et surpasse beaucoup d’autres MMORPG. Cependant on reste encore loin de la personnalisation d’EVE Online, le nombre de caractéristiques comme les coupes de cheveux, ornements … reste relativement limité à mon goût (environ une douzaine). Je pense qu’on peut largement mieux faire à ce niveau, mais la personnalisation du personnage est un outil facilement développable/modifiable donc des améliorations pourront être faites, à voir.
    Par ailleurs fait intéressant, le joueur a la possibilité de donner un pseudonyme à particule Evlimeca De Machin par exemple, de plus on a le droit d’utiliser les traits d’union et les apostrophes (mais on est limité par le nombre d’utilisation à trois ou quatre).

    - Les bugs :

    Malheureusement il ne faut pas le nier mais TESO s’illustre avec bon nombre de bugs assez importants qui auraient du être détectées et corrigés pendant la bêta. Parlons en d'ailleurs, c'est toujours amusant de rencontrer lors de l'accès anticipé des bugs qu'on avait pourtant signalé pendant la bêta, je pense par exemple à la quête de Rosalin en Glénumbrie (Daguefilante) , où bien au fait qu'on soit désarçonné de son cheval quand on passe un pont ou un poteau. Il y a des moments où je me demande si les remarques des joueurs sont réellement prises en compte... passons.
    On constate également un bon nombre de bugs dans les instances à tous les niveaux, qui s'illustrent essentiellement par des bugs des quêtes des donjons et également une latence permanente allant jusqu'à cinq secondes. C'est dommage et je pense que c'est une des principales lacunes du jeu actuellement.

    - L’interface :

    L’interface est pour moi le gros point faible du jeu. Les développeurs ne se sont pas foulés, c’est la même que Skyrim. Elle n’est pas du tout intuitive, de base on ne connait pas les dégâts que l’on inflige ou que l’on reçoit, pas de minimap, on est réduit au stricte minimum. L’interface des sorts est très réduite c’est-à-dire 5 emplacements pour les macros, un pour l’ultime et un pour la potion ou autre objet activable.
    Cependant, tout ce qui manque pourra être apporté par des add-ons comme la minimap ou bien simplement les dégâts que l’on se prend ou que l’on fait. Certes on pourra personnaliser notre interface à notre guise, mais le développeur aurait quand même pu consacrer plus de modes à l’interface basique qui reste très pauvre.
    J’ai également beaucoup de mal avec le système de communication. Il est assez difficile de communiquer avec le mode FPS, enfin le système n’est pas intuitif peut être qu’à la sortie du jeu ce côté aura été amélioré.
    Je trouve ça un peu dommage que l'on doive télécharger 5 à 10 add-ons pour avoir des logs des combats, une minimap, les timers, les buffs et debuffs.

    Le monde, la progression et l'artisanat

    - Le monde :

    Rien à dire, c’est parfait. Environnement très variable en fonction des régions, très développé et surtout vivant : peuplé de mob mais de mob secondaire tel que des oiseaux, cerfs, écureuils etc...
    Animé par des événements comme des monstres épiques de zone ou bien par les ancres noires. Les ancres noires sont un système de portail qui s’ouvre dans une zone et en sort des monstres que les joueurs doivent vaincre pour refermer la porte (un peu à l’instar de Rift). Ce qui est assez amusant, c’est que les portes sont ouvertes par des PNJ, c’est assez bien fait mais je trouve que cet événement est un peu trop facile (mais je n’ai vraisemblablement pas tout vu j’ai dû en faire quelques-unes bas niveau).
    Très bon côté immersif, capacité de lire les livres, mais on perd la capacité de se servir un peu partout c’est-a-dire voler une assiette, un pichet… c’est dommage. Et surtout, pas de zone housing, c’est un peu décevant, il avait fait un début prometteur sur Skyrim la dessus.

    - La progression :

    A l'instar des Elder Scroll, la progression se fait essentiellement par un système de quêtes dont une principale liée au personnage. Mais il peut se faire en tuant en chaîne les PNJ des zones mais je pense qu’il est plus rentable de faire les quêtes en terme de vitesse d’expérience gagnée. Actuellement, ils ont divisé par deux la quantité d'expérience reçue pour que les joueurs fassent essentiellement les quêtes, je ne suis pas sûr que ça soit tellement la bonne démarche.
    Les quêtes sont-elles intéressantes ? De ce que j’ai pu voir, c’est assez hétérogène. Dans l’ensemble, oui elles sont intéressantes, mais certaines nous font clairement perdre du temps. La plupart des quêtes sont bien élaborées et mettent en place une vraie histoire. Je trouve que c’est un très bon point que de continuer à développer ce type de PvE qui au final est relativement comparable à celui de SWTOR car les personnages nous parlent directement, finis les pavés à lire. On oublie les éternelles quêtes : tuer 10 jeunes loups, puis 10 loups adultes, puis le loup alpha… c’est de la caricature mais beaucoup de MMORPG avaient repris ce système qui pouvait être franchement pénible.
    La progression est assez bien, les développeurs ont essayé de développer l’aspect PvE un maximum pour qu’il soit intéressant pour le joueur. Cependant le problème de ce type de PvE réside que les joueurs ont tendance à le faire qu’une seule fois. Pour faire simple, un joueur voulant remonter une classe sur un même royaume devra refaire toutes les quêtes et pour le coup la progression sera assez pénible.
    Il me semble avoir lu que les choix des joueurs peuvent avoir une importance, je suis assez septique à ce niveau, on est loin… très loin de l’importance des choix de SWTOR qui au final nous conduisent au côté obscure ou du bon côté de la force.

    Par ailleurs, il existe beaucoup de donjons publics qui sont plus ou moins des instances où se retrouvent des joueurs de même niveau.

    Enfin un problème réside sur un point. Si le joueur n'aime pas ce type de PvE alors ça va être difficile pour lui d'aimer le jeu. Si vous aimez les Elder Scroll alors vous allez aimer TESO, si les Elder Scroll ne sont pas votre tasse de thé cela ne vous laisse pas vraiment d'alternative.

    -L'artisanat :

    Il y a six métiers possibles : Cuisine, Enchantement, Alchimie, Forgeron (travail du fer) , Ébéniste (travail du bois) et tailleur.
    Le but est de récolter dans les zones les composants nécessaires comme le bois, les plantes, les minerais… raffiner ses ressources pour en faire un produit utilisable et utiliser ces composants pour faire des potions ou armures… bref ce que l’on souhaite créer.

    Bon, l'artisanat n’est absolument pas intuitif, et pour le moment l’aide en jeu n’est pas assez développée pour comprendre quelque chose facilement. L’autre désavantage est que la répartition des ressources est assez inégale, certains métiers sont plus faciles à monter que d’autres. On trouve moins de ressource pour confectionner des armures en tissus par exemple que pour faire des armes où le fer a vite tendance à s’accumuler dans nos inventaires. Cela dépend peut être des zones (à confirmer).

    Chaque race dans le jeu dispose d’un style de vêtement spécifique, ce qui donne une grande variété de combinaison possible en termes d’armure. Mais on note l’absence de teinture, une option de plus en plus rare dans les MMORPG à mon humble avis.
    Ce que j’ai trouvé amusant, c’est que certes on peut crafter dans les villes mais pas que, des lieux pour crafter comme les forges, établis sont disséminés et cachés dans les zones PvE en dehors des villes. Ces endroits spéciaux apportent des bonus additionnels sur certaines armes ou armures j'ai trouvé ça intéressant car on sort un peu des sentiers battus avec cette petite implémentation.

    Chose capitale, l'artisanat permettra de faire des objets très puissant et supérieur à ce qu’on trouve dans le jeu. Néanmoins je suis assez septique là-dessus, si c’est comme Guild Wars2… l’avenir nous le dira.

    Le gameplay en général, le PvE HL et le RvR (JCJ)

    - Le gameplay :

    Le gameplay de ce jeu est assez particulier dû au fait qu’il soit configuré pour être à la première personne. Il est vrai qu’il bouleverse nos habitudes, on ne peut plus sélectionner avec notre curseur notre cible mais on doit la viser pour la sélectionner. Mais est-ce bien ? Difficile à dire. Certes nos habitudes sont assez bouleversées mais je reste assez mitigé sur le concept surtout pour les soigneurs qui ne peuvent plus sélectionner. Pour pallier cela, les soins sont essentiellement de zone, par exemple un cône en face du soigneur ou bien un pbae centré sur le soigneur. Bien qu’on puisse verrouiller une cible, j’ai bien peur que les classes infligeant des dégâts au corps à corps soient assez difficiles à jouer. C’est pour cette raison que je ne m’y suis pas essayé, peut être que je me trompe.
    Bien qu’on ait accès à une foultitude de capacité active seules 10 peuvent être sélectionnées par le joueur. Le joueur doit faire des choix drastiques en fonction de ses affinités, il n’y a donc pas de classe propre au jeu mais des classes propres aux joueurs. Les joueurs sont libre de faire ce qu’ils veulent, comme un archer soigneur par exemple ou bien un mage qui tank pour les cas les plus originaux. Je trouve que c’est une bonne idée de donner autant de liberté et assez novateur.

    Le joueur a accès à tout et peut faire presque n’importe quoi… toutes les classes peuvent utiliser tous les types d’armes et d’armure. Je trouve ça très bien cependant dans l’avenir il faudra regarder si c’est toujours le cas. En effet, on peut avoir le choix à tout mais si au final seules 3 combinaisons sont viables on revient un peu au MMORPG de base tri-classe : tank, DPS, mage.
    Il n’y a pas de délais d’utilisation des compétences, vous êtes limité par l’endurance ou bien la mana.

    - Le PvE haut-niveau :

    Cette partie sera développée ultérieurement n’ayant pas touché au PvE HL.

    - Le RvR :

    Parfait mais... Je regrette un peu que ça soit une campagne. En gros on a une carte de guerre : Cyrodill, qui est très grande jonchée de fort et de postes-avancés fermés, etc le tout capturable, sachant qu’on est sur un serveur unique le joueur doit choisir sa campagne. Il existe XX campagnes, chaque campagne se passe sur la même carte, le joueur doit choisir une campagne principale et une secondaire et ne peut pas changer immédiatement, une campagne dure 60 jours et après 60 jours, les forts sont remis à zéro. La guilde qui contrôle le plus de fort peut voir un de ses membres finir empereur et octroyer divers bonus propre au rang d'empereur. Le nombre de joueurs de chaque alliance dans les campagnes sont équilibrés par le serveur.

    Mais le problème c’est qu’il n’y a pas de carotte. Il y a des classements, des hauts-faits et des grades PvP mais c’est tout. Il n’y a pas de bonus associés à ces hauts-faites/classements/grades et c’est fort dommage. Le jeu n’a pas de système comme Dark Age of Camelot où le joueur doit débloquer des points d’habilité de royaume pour avoir des capacités supplémentaires. Du coup, il n’y a pas vraiment d’intérêt personnel à faire du PvP de mon point de vue.

    Le gameplay est malheureusement assez "limité" pour un jeu qui offre un nombre de compétence quasi-illimités. Effectivement, malgré l'immense choix disponible ce qui a été prévu est effectif une poignée de sort sont nettement supérieurs aux autres si bien que la balance est vite déséquilibrée et au final beaucoup de joueurs utilisent les mêmes sorts ce qui est assez dommage. Le jeu a tendance par les sorts à favoriser les mages, pas d'immunité aux sorts de ralentissement/immobilisations font que les combats tournent très rapidement en la faveur des mages... un manque flagrant d'équilibrage tank/mage est présent.


    Conclusion

    Les plus :
    Les graphismes
    Le design du monde
    La carte RvR
    Progression pas trop perçue comme une corvée pour les joueurs aimant le système des Elder Scrolls

    Les moyens :
    Grande liberté au niveau des compétences mais mauvais équilibrage au final beaucoup de joueurs se retrouvent avec des arbres de compétences similaires
    Pas d'immunité réelle aux sorts d'immobilisation / ralentissement.

    Les moins :
    L’interface trop basée sur les add-on qui auraient du être corrigés lors de la béta
    Aucune vrai récompense pour le RvR (habilités de royaume par exemple)
    Pas d’housing / Pas d’hotel des ventes
    L'artisanat
    Personnalisation des armures (teintures)
    Progression perçue comme une corvée pour les joueurs n'aimant pas le système des Elder Scroll

    Le jeu est un bon jeu, il ne manque pas grand-chose pour que ça devienne un très bon jeu mais pour les joueurs n'aimant pas les Elder Scrolls le jeu n'est malheureusement pas fait pour eux. Je trouve que TESO n'offre pas assez d'alternatives vis à vis ces joueurs en copiant le système Elder Scroll utilisé pour les RPG... c'est dommage, ZeniMax se prive d'un panel de joueur.
    Je pense que le jeu a de l’avenir, l’attitude de Bethesda Softworks et ZeniMax Online Studios après la sortie sera cruciale pour le futur du jeu. Ils devront s’adapter pendant la première année du moins aux joueurs et essayer de maintenir un fort taux de rétention, seul l’avenir nous le dira si le nombre de joueur sera conséquent sur la durée.

    Bref je lui mets 8/10 la note changera ou pas à ma prochaine mise à jour.
    Publié le 1 mars 2014 à 22:55, modifié le 11 avril 2014 à 11:31
    50 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 14 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 6 ans.
    30 personnes sur 47 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Zuleika Zuleika
    POUR :
    - C’est fluide sur mon vieux PC.
    - Graphismes reposants et sobres. Musiques très agréables. Bonne immersion pour un MMORPG. Jeu potentiellement addictif (pour moi).
    - Grands espaces à explorer. Pleins de choses à découvrir par ci par là.
    - Bonne mobilité des personnages en combat : je lance mes sorts en bougeant, je bloque, j'esquive, j'interromps...
    Et les compétences n'ont aucun temps de récupération, c’est vif mais pas hystérique.
    - Possibilité de faire des combos, de morpher les compétences, ça me plait tout ça.
    - Donjon level 12 : la difficulté est appréciable et bien dosée. Boss avec strats.
    - Présence d’un RvR tri-faction, fluide, fun et épique (rare ! ).
    - Pleins d’émotes sympa, comme /sitchair par exemple.


    NEUTRE :
    - L’interface, on s’y fait. Le nombre de skills aussi (surtout à partir du level 15 je pense, et surtout avec une souris pleine de boutons). Mais c’est vrai que ça peut déstabiliser certains joueurs de MMORPG.
    - La création de personnage, bien sympa, mais j'aurais aimé plus de différenciations des visages / coiffures / maquillages entre les différentes races. Peut-être vont-ils en rajouter plus tard… Parce que là, en jeu, on croise notre double bien trop souvent.
    - Le système de pierres d'âme à remplir pour rez les autres ou recharger ses objets magiques, ça a l’air sympathique.
    - Manque de son quand on frappe, mais c’est probablement un bug qui sera corrigé.
    - Les impacts sont trop peu soulignées actuellement.
    - Difficultés pour être dans la même instance que les membres de son groupe, mais je sais que c’est un problème qui sera corrigé, ça semble évident.
    - Pas de log combat, pas d’indicateur de buff/debuff, mais ça changera surement (ça peut pas rester comme ça tout de même ! )

    CONTRE :
    - Animations des personnages un peu limitées et raides (course et combats). L'ouverture des portes aussi, mal fait.
    - Possibilité de ninja des coffres et ressources.
    - Quelques problèmes de collisions avec l’environnement.
    - L’impression que beaucoup de quêtes sont inadaptées au groupe : ce que l’on fait n’est pas comptabilisé pour les autres membres du groupe.
    - Pas de mentorat ?
    - Comment aider les petits avec le phasing des quêtes qui évolue pour chacun ?
    - Début du jeu (zone tuto) pas très réussi.
    - On loot des armes et armures sur des animaux : "Oh une épée ! ... il a une drôle d’alimentation ce crabe. " Je sais que c’est souvent le cas dans les MMORPG, mais bon...

    CONCLUSION :
    Ça promet !
    30 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 12 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    19 personnes sur 34 ont trouvé cette critique utile.
    Alors tout d'abord je vais mettre les cotés positif de TESO, pour éviter l'effet "troll"

    - Des graphismes très corrects pour un jeu online se disant MMO même !
    - Pas d'attente pour une connexion au jeu
    - et pis voila...

    Les cotés à améliorer :

    - Peu de reconnaissance facile entre les PNJ et les joueurs, pourtant il y a un halo pseudo visible rouge pour les ennemis. Ce qui occasionne des scènes ridicules ou les autres joueurs essaient de taper d'autres joueurs (pourtant on n'est pas en pvp). Il suffirait juste de faire un halo vert (comme dans les autres MMO) pour corriger ceci.
    - L'instancier ridicule, ou quand une personne de ton groupe a une quête que tu n'as pas et qu'il disparait pour ne plus revenir dans la même instance que toi. En générale, dans les autres MMO, quand tu es groupé, c'est pour faire tout ensemble et aider ton compagnon de jeu à faire les quête (sinon on fait un jeu solo pour ça).
    - Les quête en groupe ou les validations ne sont pas communes. Exemple : j'active un truc pour valider la phase de notre quête commune, et bas non, il faut que les autres joueurs du groupe qui sont à coté de moi, valident aussi le truc ! (ce qui occasionne des bug de phase).
    - Je suis devant un joueur, je ne sais pas s'il est dans une cabale ou pas. C'est un peu le problème du nom sur la tête aussi, tu est dans un groupe et dans l'action, tu aimerais savoir où est ton healer et où est le tank par exemple. Et on n'a rien fait de mieux que les noms sur la tête. Ou alors un icone très visible au-dessus pour différencier les classes.
    - Pas d'hôtel des ventes. Alors certains me diront que c'est un bon choix et que ça nous obligent à faire du troc entre joueurs directement. Mais il n'y a rien pour favoriser ça ! Et même les joueurs ont créé des guildes marchandes pour contre-carrer ce manque affreux ! C'est pas pratique, et ça fait du spam d'annonce sur un canal over blindé, ou tu te rappelles plus qui a fait une annonce il y a une heure sur un objet dont tu n'avais pas besoin à l'époque !
    - Latence, trop de latence. Le plus horripilant, c'est de donner un coup et que cinq secondes plus tard, il soit validé ! Tu te retrouves mort sans explication ! Les AE des mobs ne servent à rien car quand tu esquives la zone et bien tu reçois l'attaque quand même !

    Les cotés à ch.

    - Les musiques sont belles mais peu rythmées et souvent tu t'endors
    - Le manque d'envie pour débloquer ou pour leveler, c'est souvent ennuyeux.

    Voila c'est ma critique perso, mais bon ça reflete aussi ce jeu, un bon jeu solo avec des brides de MMO
    19 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 5 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    16 personnes sur 29 ont trouvé cette critique utile.
    Mon approche sur TESO a été sans a priori. J'ai joué à Morrowind (grand expérience) en son temps et Oblivion (un peu) mais je suis également un amateur éclairé sur MMO que l'on dit classiques (WoW, Aion, SWTOR, Rift, etc. ).

    J'aime les deux approches. Je suis donc venu sur TESO avec l'envie de découvrir un nouveau MMO et de découvrir comment l'équipe de Bethesda avait réussi la transition.
    J'avais quelques craintes qui se sont rapidement dissipées. La conversion est selon moi une grande réussite. Pour autant, j'ai vraiment l'impression d'être dans un vrai Elder Scrolls.
    Beaucoup disent qu'il s'agit d'une sorte d'hybride, ils ont raison dans le sens où l'on n'est plus seul dans l'aventure mais l'ambiance et l'atmosphère d'un Elder Scrolls sont bien là. Cela confère à ce MMO un caratère unique auquel j'adhère totalement.
    Pour ce qui est du reste des points qui font d'un MMO une daube ou un must, voilà mon avis :
    - Graphisme : très réussis, en tous cas j'adore ;
    - Interface : c'est du ESO mais on peut jouer comme on veut en fait, soit de manière classique, soit à la première personne ;
    - Stabilité : très bonne ;
    - Scénario : digne d'un Elder Scrolls, travaillé, intelligent et immersif ;
    - PVP : c'est là où mon avis s'arrête car je n'ai pas encore testé mais je suis assez confiant.

    Voili, voilou, bon jeu à ceux qui tenteront l'expérience.
    16 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 mars 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    3 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    Par un compte supprimé
    Étant sur Morrowind et alii depuis des lustres, ayant testé à peu près tout ce qui est sorti depuis plus de 10 ans en MMO, il fallait que je teste TESO. Préférant les quêtes avec scénario et textes aux jeux de bashing coréens j'étais en plein dans la cible.   Et pourtant... il faut bien le dire, après des semaines d'enthousiasme, enchainant les zones et quêtes, je me retrouve face à un mur... La quête principale devient rapidement sans surprises, à tel point que j'ai eu du mal à la finir, le RVR ne me passionne pas non plus alors que j'avais adoré celui de DAoC. Même en mode sans abo, j'ai failli arrêter  le jeu... la 1. 6 m'amuse (enfin) et donne un nouvel aspect ludique au jeu (ENFIN) mais est-ce que ça va nous retenir sur la durée ?


    - L'histoire principale n'est finalement pas passionnante et, pire que tout, est identique à tout personnage. Si vous aimez en créer plusieurs, vous devrez la supporter de manière strictement identique à chaque fois. On est loin de l'effet découverte de SWTOR sur ce point. Je vous le dis, l'histoire principale est tout sauf passionnante... au troisième personnage, j'ai renoncé à finir la quête principale qui et en plus totalement et exclusivement solo. Un comble pour un MMORPG.

    - Malgré une fausse impression de liberté, le  jeu est TERRIBLEMENT "fermé". À la différence des TES dans lesquels on a énormément de liberté, là on n'en a quasi aucune. Les bonus (livres, éclats... ) se trouvent tous à proximité des zones de quêtes, de sorte qu'on fait le tour d'une zone ou d'un donjon, et on est sur d'avoir ses bonus.

    - Les donjons sont TOUS ou quasiment identiques. On tourne puis en suivant la map on finit au point central dans lequel on trouve immanquablement le boss, (bonus, items, titres, etc. ) , éclats et livres.

    - TESO se targue de nous permettre de créer le personnage et la classe que l'on veut. Oui ben non. En réalité si vous voulez une classe qui tienne en pve et pvp, pas de secrets, il faut retomber dans les archétypes. Plus stéréotypé ton personnage meurt. Et ne parlons pas des quelques compétences, finalement on spamme les mêmes en pve et quelques autres en pvp, très ennuyeux. (en pve on joue packés et on tape on tape on tape, les boss et mobs arrivent de toutes parts mais si on reste packs, pas de tactique pas de wipe ça passe. En pvp aussi et en mode AoE, voilà tout est dit). Une fois qu'on a donc fait son personnage en mode archétype (standardisé à outrance donc par exemple le chevalier dragon/feu/armure lourde) , on tombe tous les boss de donjons en mode solo sans aide ni soin... si on a le malheur de créer une classe "personnalisée", on n'arrive à rien du tout. Voilà c'est dit.

    - Finalement, la progression est ultra linéaire et laisse quasi zéro place à la liberté. En fait, j'ai rarement vu un MMO, même thème parc, laisser si peu de place à la liberté. Phasing à outrance, zoning, instances, téléportation, tout y passe... Et pourtant, malgré une séparation entre joueurs, des soucis techniques... Le code est mauvais, que d'actions (même en pve) qui ne partent pas même en tapant comme un forcené sur son clavier... pour un jeu orienté "action", c'est une tare. Que de lag, de freeze même avec un bon PC neuf et en Ethernet... Et pour un TES, c'est vraiment impensable. La nouvelle fonction soit le skill escroquerie donne enfin une "teinte" TES au jeu, il était grand TEMPS. Ce jeu manquait en effet d'humour et de sensation de liberté.

    Visuellement le jeu est joli, l'ambiance est sympa, TESO n'est pas un mauvais jeu mais il ne faut pas trop en attendre. Alors le passage en jeu sans abonnement ? prévisible.

    Pour autant un point très positif avec l'arrivée en mars de la version 1. 6 et de la suppression de l'abonnement. La 1. 6 peut être considérée comme une refonte du jeu, ou en tout cas comme un rapprochement  net des TES solo. Dans ce cas, ZeniMax Online ayant fait un gros effort, clairement, le niveau général du jeu remonte d'où le fait qu'il passe à un 12 voire 13/20 très honorable. Dans l'hypothèse d'une confirmation du "nouveau" sens du jeu et bien, celui ci pourrait passer du statut de jeu standard sans grande personnalité à celui de jeu très intéressant.
    Publié le 3 mars 2015 à 10:03, modifié le 4 mars 2015 à 19:48
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 6 juin 2018
    3 personnes sur 8 ont trouvé cette critique utile.
    J'ai joué quelques mois à TESO. La réalisation, l'ambiance, le contenu, les histoires... tout est très bien.

    SAUF le challenge PVE de la quête principale et des quêtes secondaires qui est trop facile (même sans armure, sans rien) . À tel point que je me demande si TESO n'est pas un jeu pour enfant (sans vouloir insulter) .

    Ce n'est pas les quelques donjons qui sauvent mon intérêt car les faire en boucle lasse forcement.

    Ce jeu aurait mérité un système de choix du niveau de difficulté pour les quêtes PVE non publiques (avec récompenses adaptées) afin de contenter tout le monde.


    Déçu... (à savoir que le PVP ne m’intéresse pas) .

    J'aime esquiver, bloquer les coups, frapper au bon moment, me placer... mais là, c'est la catastrophe. Aucune stratégie à mettre en place, je me contente de cliquer sur les attaques et ça suffit pour vaincre 99 % des mobs en PVE...  Dans ces conditions, Il n'y a pas d’intérêt ludique lors des combats... et de ce fait, aucun plaisir à optimiser son personnage pour le rendre plus efficace.


    Quel gâchis !
    Publié le 24 avril 2018 à 15:32, modifié le 6 juin 2018 à 07:40
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 3 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 6 ans.
    12 personnes sur 24 ont trouvé cette critique utile.
    Jeu agréable à parcourir, l'histoire est riche et l'immersion est totale. Les heures passent vite, gage de qualité.

    Le PvE est sympathique aussi bien en groupe que seul. Les objectifs sont divers et variés et les quêtes sont intéressantes, il en reste certaines de type FEDEX mais ces dernières sont suffisamment rares pour ne pas nuire au plaisir de jeu. Les donjons en groupe sont sympas et devraient vous satisfaire si vous ne recherchez pas l'originalité.

    Petit inconvénient pouvant néanmoins entacher l'immersion : les zones remplies de joueurs. Logique dans le contexte du MMO, totalement illogique dans la trame scénaristique du jeu (semblable à celle des autres Elder Scrolls) qui s'apparente totalement à une expérience solo. Au niveau des Ancres et des donjons de groupe ça passe sans trop de soucis, pour les quêtes "solo" ça peut déranger.

    le PvP est vraiment prenant en groupe, un peu moins plaisant en solo tout en restant appréciable. Les objectifs sont là aussi variés, mais l'immersion n'est cette fois ci pas entachée par un nombre de joueurs trop important sur la même zone, elle se retrouve même logiquement renforcée. On arrive donc rapidement à des combats de groupe vraiment rythmés et les prises/défenses de forts sont vraiment très prenantes.

    Quelques bugs mineurs viennent ternir l'expérience mais rien de trop méchant pour un lancement, sachant que les bugs devraient être en majorité corrigés sous peu. Petit reproche également concernant le système de commerce, simplement car c'est un système qui ne me convint pas. [... ]

    Pour l'instant avis donc très positif, mais néanmoins incomplet car mon perso ne dépasse pas le niveau 30. Une fois donc le niveau 50 atteint ainsi que quelques VR passés je viendrai conclure sur ce qui n'est pour l'instant qu'un aperçu d'une partie du jeu. A ce moment là, ma description du jeu sera probablement plus constructive qu'actuellement puisqu'il me reste encore beaucoup de choses à découvrir. En espérant simplement que TESO sera un jeu sur lequel on passe deux ans plutôt que deux mois.
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 8 juin 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 7 ans.
    34 personnes sur 66 ont trouvé cette critique utile.
    10/10

    Sans titre

    Je réagis par rapport à la critique précédente. C'est un peu dommage d'affirmer des choses sans s'être vraiment renseigné. Bon j'avoue il y a encore peu d'infos, et encore moins en français.

    Pour ceux qui comprennent l'anglais parlé : Game Informer. De longues interviews avec les responsables du design du jeu, du pve et du pvp.
    On y apprend le système de combat collaboratif original qu'un article de JoL révèle à son tour en partie : http : //www. jeuxonline. info/actualite/35777/e3-2012-combats-dynamiques-sans-carcan-classes-strictes
    Où les différentes classes de joueurs ou de PNJ peuvent combiner en quelque sorte leurs attaques (ex : le voleur pose une flaque d'huile au sol pour ralentir les monstres et diminuer leur esquive, le mage en profite pour l'enflammer et brûler les PNJ qui s'y trouvent). Des PNJ qui s'adaptent en temps réel à l'équipe de joueurs en face et qui emploient des tactiques différentes en fonction de leur composition et de l'équipe en face.
    Des PNJ qui, quand on entre dans une salle, n'attendent pas bêtement qu'on "pull" groupe par groupe mais qui, quand ils nous détectent, alertent leurs copains et s'organisent pour nous attaquer.

    Le système de combat aura peu de sorts différents mais ZeniMax Online veut que ces sorts soient significatifs, pas juste un ènieme buff ou debuff à poser. Ils veulent cependant que chaque sort ait son contre, qu'à la fois les joueurs et les PNJ pourront utiliser.

    Une UI minimaliste sans barre de casts par exemple, à la Tera, on verra les monstres ou PNJ préparer leurs attaques et il faudra y réagir en préparant un blocage ou s'écartant.

    De vrais donjons ouverts non linéaires où la collaboration est encouragée, du fait du système de combat, par de plus grandes récompenses quand on est groupé.

    Un monde immense, l'entièreté de Tamriel, où tout a été recréé à la main en essayant d'être fidèle aux environnements déjà créés dans les précédent opus. Une monde donc non linéaire qui fourmille de petites découvertes à faire pour encourager et récompenser l'exploration.

    Un système de quêtes sans hub, de quêtes avec un troupeau de PNJ qui donneraient tout un tas de quêtes mais plutôt des endroits à découvrir où on tombe sur un PNJ qui déclenche une quête durant laquelle nos choix/actions ouvrent ou ferme des options pour la suite.

    Pleins d'autres infos encore dans le premier lien que j'ai donné, notamment sur l'aspect PvP qui m'intéresse moins, mais il en ressort que le jeu ressort un certain nombre de concepts des MMO old school, comme l'exploration, les donjons non linéaires, un système de combat qui pourraient être intéressant, des PNJ qu'on nous promet intelligents (ou au moins qui s'adaptent et collaborent entre eux).

    Bref personnellement, un jeu sur lequel j'ai hâte d'en voir ou d'en apprendre plus.
    34 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 août 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    3 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    4/10

    Le PvP...

    Par barou444
    Bonjour à tous,
    Dans ma critique, je vais parler essentiellement du PvP, car étant un gros joueur PvP, c'est surtout ce qui m'intéresse.
    Pour faire ma critique, je me base sur un templier vétéran 1 (je n'ai pas monté plus haut car le pex est réellement long et ennuyant). J'ai passé pas mal de temps en Cyrodiil à prendre des forteresses, à voler des parchemins des anciens, etc.
    Alors... Que dire ?

    Et bien tout d'abord, il faut savoir qu'il n'y a pas de PvP sur TESO, il y a du RvR d'accord, mais pas de PvP. Je précise cela car ce n'est pas la même chose.
    Le PvP, ce sont des joueurs seuls ou en petits groupes. Dans ce jeu, ce sont surtout des raids de 40 personnes, voire plus, qui s'affrontent. Alors certes, le système avec les armes de sièges est amusant, mais devient très vite monotone quand on en est à sa douzième prise de forteresse de la journée.

    Le PvP de ce jeu est très casual, ce que je veux dire par là, c'est qu'il suffit pour les dps distant (surtout les magos) de n'utiliser que deux sorts et le tour est joué. J'ai vu souvent des mages rentrer dans le tas, se contenter de spam leurs AoE de feu jusqu'au 0 de mana et voilà.
    En réalité, TESO est un jeu de masse, notre personnage est comme une goutte d'eau dans l'océan et on se contente de bouger au gré d'une masse désorganisée et amorphe. On manque d'impact individuel, je veux dire qu'une personne seule ne peut pas avoir un impact sur ce combat, du coup, on a le sentiment d'être impuissant et de se contenter de spamer ses sorts. En comparaison, Aion est beaucoup plus poussé dans le domaine du RvR. Il y a un raid leader, c'est beaucoup plus organisé, les prises de forteresse sont beaucoup plus difficiles et on ressent une réelle satisfaction à en prendre une. Dans TESO, prendre une forteresse ne veut pas dire grand-chose, car elle peut être reprise deux minutes plus tard.
    Les concepteurs de TESO ont rajouté un sort dit ''ultime'' dans le but, je pense, de pouvoir tenter des actions de masse en PvP. Malheureusement, c'est très mal fait... Ces "ultimes" ne sont pas assez puissants et il est difficile d'avoir une fois de plus un impact réel sur le champ de bataille.

    TESO donne la possibilité de construire son personnage de façon originale (en mixant les armes, les armures, et les sorts) , mais soyons réalistes, les combinaisons originales ne fonctionnent pas et seuls ceux qui respectent les codes classiques des MMORPG (ex : rôdeur en cuir) sont réellement efficaces.
    Pour conclure, je dirais que TESO est un jeu joli et bien conçu, mais ça s'arrête là. Il manque de contenu, de challenge, de dynamisme, de but réel. TESO manque de saveur, au bout de quelques heures de jeu, on ressent cet ennui qui nous gagne et nous laisse un goût amer quand on décide de se déconnecter.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    18 personnes sur 40 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    J'adore !

    Par Avatar de Pipermaru Pipermaru
    Je l'attendais !
    Fan de la série des Elder Scrolls, mais aussi amatrice de MMORPG, j'étais impatiente de découvrir la version online. Je ne suis pour l'instant absolument pas déçue. J'ai eu l'accès anticipé grâce à ma précommande, j'en suis donc à une semaine de jeu à peu près.

    Les graphismes sont magnifiques, le jeu est très fluide, pas de lags ! La musique est sublime ! Le gameplay peut être difficile à appréhender pour ceux qui n'avaient jamais joué aux Elder Scrolls, mais soit on s'y fait vite, soit on n'accroche pas (j'ai deux amis par exemple, l'un n'arrive pas à gérer et l'autre s'en sort très bien). L'important ici, c'est l'histoire. On a très peu de quêtes banales du genre "allez tuer 10 bestioles ou ramasser 5 plantes", la plupart des quêtes ont une histoire. Encore mieux, à l'instar de SWTOR, on a des quêtes personnelles qui rajoutent un intérêt supplémentaire.

    Le seul bémol que j'émettrais, est le fait que les hôtels de ventes ne sont qu'inter-guildes. Il n'y a pas un hôtel des ventes général qui nous permet d'acheter ou de vendre à des gens (bah oui, quand on est en guilde, on ne vend pas à ses copains, on donne non ? ). Donc si on est seul, c'est un peu la misère...

    Pour ce qui est du PvP, la carte est un immense monde. Il y a de quoi faire !
    Mais bon mis à part ça, c'est un jeu très beau, passionnant, intéressant, j'adore ! Si on n'est pas le genre qui joue à l'arrache sans lire ce qu'on nous dit, on appréciera aussi ! Il faut chercher, réfléchir (il y a des énigmes) , c'est enfin un jeu qui ne s'adresse pas exclusivement aux décérébrés de tout poil. ; )

    Bien sûr, il reste quelques réglages à faire, et quelques quêtes à débugger (quoique celles qui étaient buggées pour moi ont vu leur souci résolu le lendemain).
    Et souvent, une déco-reco suffit à régler le problème.

    Bref, j'adore donc forcément, oui, je le conseille !
    18 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 nov. 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    5 personnes sur 12 ont trouvé cette critique utile.
    TESO souffre de sa comparaison avec ses versions offline solo. Je n'y retrouve pas le dynamisme et le monde ouvert de Skyrim (+500 heures de vol) , autant j'aime me balader dans Skyrim, discuter, décorer ma petite maison, engager un PNJ, me balader, voir les paysages, apprécier la musique, autant TESO me déçoit comme jamais, je n'y retrouve pas le plaisir de me balader, le pop des mods est affreusement court, l'immersion graphique n'y est pas, et je ne parle pas de l'immersion sonore, elle est vide.

    L'artisanat est intéressant, mais mal expliqué, parcourir les terres pour y rechercher des ressources est un parcours du combattant, le seul truc que je trouve très intéressant, c'est la capacité de raffiner les matériaux et de personnaliser l'aspect selon les cultures.

    Pour les quêtes, mouaif, je sais pas, le texte est moyen, ça me donne pas envie d'y aller, ça manque de dynamisme, autant dans Skyrim j'appréciais d'être dérangé par un PNJ pour faire une quête importante, autant là j'ai le sentiment d'un monde statique.

    Côté technique visuel, c'est propre, c'est efficace, sur mon iMac 5K ça tourne au poil (juste un crash en une 30aine d'heures) .

    Au final, c'est une grosse déception, autant je retourne sur Skyrim, autant TESO me donne pas envie d'y retourner.
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 17 août 2016
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    3 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    Par un compte supprimé
    Bonjour,

    Après avoir joué à tous les Elder Scrolls (jeux solo) , The Elder Scrolls Online est loin d'avoir des graphismes réalistes : les bâtiments et le décor ont pris des couleurs surprenantes. Le joueur n'a pas trop de choix pour personnaliser son avatar et les armures sont conçues de façon discutables. Les décors sont assez réussis graphiquement, à peu près comme Rift, The Secret World ou d'autres MMO. La partie sonore assez discrète est réussie.

    L'ambiance de Skyrim et la liberté d'action ne sont pas au rendez-vous. Les quêtes me semblent un peu répétitives : un PNJ donne une quête, il faut taper x créatures et rendre la quête ! La liberté en jeu est un peu limitée.

    Il faut s'habituer à la progression du personnage et des sorts, et ne pas oublier les passifs qui sont bien pratiques. Mais il y a peu de combinaisons de sort efficaces : donc on ne peut pas personnaliser sa façon de jouer. Il faut qu'ESO évolue car pour l'instant, il y a des mises à jour régulières. Le contenu PVP est limité et la partie PVE semble proposer peu de défit.

    C'est un peu dommage que l'identifiant s'affiche en guilde (je ne sais pas si ce système garantie une bonne sécurité au compte de jeu) : d'habitude il y a que le pseudo qui s'affiche. Le jeu est sympa, mais il reste encore du contenu PvP à rajouter et un peu plus de classes (limitées à 4) . Le gameplay me semble trop limité, il y a quelques sorts qui sont réellement efficaces. Le gameplay devient répétitif à la longue.
    Publié le 10 août 2014 à 19:59, modifié le 17 août 2016 à 18:22
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

424 aiment, 130 pas.
Note moyenne : (598 évaluations | 52 critiques)
7,3 / 10 - Bien
Répartition des notes de The Elder Scrolls Online
Répartition des notes (598 votes)

Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(276 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu