Régions : Domaine Aldmeri

Pour en savoir plus sur Tamriel, consultez notre mediawiki

Auridia

Régions : Domaine Aldmeri

Fidèles patriotes! Héros immortels! Votre conscience gronde et montre les crocs, avilie comme elle se trouve, par l'inconséquence de ceux qui prétendent nous gouverner et qui nous plongent en fait dans cette inique tutelle ! Altmers, réveillons-nous ! Sortons de cette vicieuse torpeur qu'a jetée sur nous l'odieuse usurpatrice ! Celle qui s'auto-proclame Reine nous a déjà causé grand tort et voyez :

Auridia même, ultime main tendue au continent par nos ancêtres qui, rappelons le, y ont produit toutes les bases d'excellence et de raffinements, bien vite décaties par la souillure et la bêtise crasse des peuples qui s'en sont arrogé l'usufruit ! Cette main tendue, ce dernier lien, les partisans d'un métissage grossier et brutal sont en train de le perdre et de le mettre à feu et à sang !

Tandis que pullulent les sauvages des bois, les hommes-bêtes et les traîtres indignes de leur héritage, tandis qu'ils se félicitent et s'encouragent d'aller en cyrodiil pour dilapider nos ressources, les désolations de cette guerre infâme et injuste se portent chez nous ! Cette reine auto-proclamée ne laisse rien filtrer des événements parce qu'ils trahissent son incompétence, mais des braves tels que vous, puisque vous lisez ces mots, des champions de vertu ont donné leurs vies pour qu'éclate la vérité nue :

Au nord de notre belle île souillée, l'Alliance a pris position ! Sur la côte est, une flotte du Pacte a atterri sans être inquiétée le moins du monde ! La panique gagne les villages et on parle d'incendies, d'épidémies, de brigandage or que font les autorités? Elles s'inquiètent de la formation des étrangers ! De leur confort ! 

Pourtant rien de tout ceci n'égale en ignominie ce qui doit vous rappeler l'absolue nécessité de se soulever contre l'iniquité du règne abusif d'Aryen: La vérité c'est qu'elle n'est pas Reine ! elle n'a pas reçu l'approbation de nos ancêtre, elle sait trop bien qu'elle ne la peut recevoir et que fait elle? Des rumeurs de profanation des lieux saints d'Auridia enflent et des preuves commencent à émerger malgré tous les efforts de sa police secrète ! Des nouvelles inquiétantes font état d'une subversion daedrique dans l'entourage le plus proche d'Aryenn et toujours, c'est contre les vrais patriotes que se déploient de plus en plus de mesures coercitives, ne laissant plus aucune alternative ... 

Nous avons tenté d'ouvrir le dialogue, de faire entendre notre cause, mais elle ne comprend que cette violence qui est la sienne. Le sang doit couler, une fois, une seule, le sien.  Alors son frère, injustement éloigné du trône par l'ambition vulgaire des partisans d'Aryenn, alors seulement ce mâle noble et dévoué à une seule cause, la notre, pourra reprendre ses droits ! Alors nous pourrons laisser la folie du continent se déchaîner et notre absolue maîtrise des mers nous permettra d'investir les ruines infantiles de ces dégénérés, si telle est notre volonté !     

Prenez acte, bientôt nous passerons à l'action et vous devrez choisir. Le sang d'une fausse reine ou la boue dans les veines de nos générations futures. Rassemblement quand vous savez, près des geôles antiques qui résonnent à nouveau de cris vengeurs, se joignant à la plainte de notre nation moribonde...

Praisin : 

Interactive_Map_Greenshade.jpg

-"Je vois de nouveaux visages, dans le cercle de feu. Je vois monter dans vos cœurs des flammes plus hautes que ce brasier de bois. La sève ne ment jamais, encore faut il la faire couler... Ce soir nous allons sonner du cor, nous allons nous lancer dans la nuit fraîche et attentive. Nous allons courir et faire perler à grosses gouttes nos corps réchauffés par la traque. Nous allons sauter de branches en rochers, par dessus les champs et les rus, par dessus les toits et les troupeaux, nous allons chasser !

Hircine est grand parce qu'il n'a pas l'orgueil des autres puissances, Hircine est vivant parce qu'il joue le jeu, son jeu, par volupté ! Hircine chasse, Hircine est chassé. Nous qui vivons son Règne, jouons le jeu qu'il a offert au monde pour lui fouetter les sangs. Ceux d'entre vous qui viennent pour la première fois, nous allons vous attribuer des proies. Vous aurez un choix à faire et faites bien attention ! si vous visez trop haut, vous êtes orgueilleux... Si vous visez trop bas, vous êtes indigne ! La proie en dit long sur le chasseur... 

Regardez brûler ce bois sacré, fixez en les flammes et rêvez ! Hircine se manifeste dans nos songes et ceux que l'on vit éveillé sont les plus intenses. Pendant que vos corps sont oints et consacrés, pendant que vos âmes transitent entre les plans, je vous dis les proies que vous pouvez choisir, ce soir. Lorsque la musique aura cessé, vous parlerez. Quand le cor sonnera vous vous élancerez, libres, forts, vivants, comme jamais ! 

A l'ouest les Altmers intensifient leur implantation, leurs efforts "civilisateurs". Ce rouleau contient trois noms: un mage du Thalmor, un contremaître et un enfant. Tuez-les, rapportez en les scalps. 

Au nord, sur la route de Marbruk, peut-être y est-il déjà, un dignitaire du Thalmor et toute sa famille. Il nous veut tous morts, il veut éradiquer notre culte auquel il n'entend rien. Il n'est pas d'ici et veut déformer notre esprit comme les précédents déforment notre terre. Tuez-les, rapportez la chevelure dorée de sa femme. 

A l'est, parmi les nombreuses rivières, nos arbres millénaires, un cerf blanc veut régner. Il faut le mettre à l'épreuve. Tuez-le, rapportez ses bois d’albâtre.  

Au sud, un spriggan rassemble ses semblables pour mettre une belle pagaille, peu importe le pourquoi. Cette écorce est gravée et vous permettra de le traquer. Tuez-le, rapportez en la racine. 

Au coeur de Praisin, parmi les champs et les élevages, parmi les jardins, les potagers et les vergers, peut-être dans une grotte, sur un pic ou dans l'eau vive d'un ruisseau, trouvez l'inspiration, suivez votre instinct et rapportez le récit d'une chasse digne d'être rêvée !"

AAAHHHOOOOOOOOOOOO

AAAHHHOOOOOOOOOOOOO

AAAAAAAAAAAHOOOOOOOOOO

-"Mais ! Nous n'avons pas encore choisi !"

-"Ces cors annoncent d'autres chasseurs."

-"Et que chassent ils, eux?"

-"Mais vous bien sûr."

Le Bois de Graht

Interactive_Map_Grahtwood.jpg

-"Auprès de mon arbreuuuh, je vivais heureuuuux, j'aurai jamais dûûûûûh m'éloigner de mon arbreuuuh...fuiiiiiiiifufufuiiiiiiifooouuuiiit, fuifuifuif..."

-"C'est une bien jolie chanson, qu'il chante là, je l'ai déjà entendue chanter par un autre garde, puis-je l'accompagner avec ma flûte ?"

-"Il faut déjà la comprendre, l'ami. Or pour cela il faut connaître Graht... Quelle forêt ! Quel Arbre ! Faneracine, capitale du Domaine, s'il vous plait, est un immense et puissant tronc peuplé de maisons développées à même les branches ! Là-bas tout n'est qu'harmonie, simplicité, joie de vivre... On se déplace en voltigeant de liane en liane, parmi des tobogans de feuilles.... Ah Graht... J'y connais un brasseur qui fait un de ces Rotmeth, je ne vous dis que ça. Oh, bien sur il y a bien quelques petits tracas, disons que mon peuple est … malicieux ? Et j'admets que la vie arboricole nécessite un peu de pratique, mais je vous le dis, c'est tout simplement magique !"

-"Oui c'est aussi ce qu'ils lui ont dit. Il y est allé en garnison sait-il ? En fait c'est une jungle, le brassin de chenille n'avait pas le goût qu'on lui a chanté, la malice des locaux confinait à la cruauté et il n'avait pas le droit de se faire les griffes sur la bonne écorce bien ferme et bien souple... Un enfer... Et puis l'harmonie et la magie au Bois de Graht... Cela n'a pas l'air très orthodoxe, vu ce qu'il se raconte à l'est du Bois et ce qu'il a dû faire dans ce temple, au sud... Sans parler de ce que coûtent les charmes en bon et bel or ou cette inquiétante façon de façonner la nature comme ça, presque à volonté... Louche même... Il est bien content d'avoir été affecté loin de cette jungle, même s'il était à l'état major... "

-"Ah mais ça va bien hein, c'est vous qui venez demander pour ensuite m'insulter avec les racontars de je-ne-sais-qui ! je vous fait pas de remontrances à propos de vos mœurs de débauché, moi !"

-"Il vous a proposé de jouer de la musique ! Le sens des paroles il s'en fiche, c'est la musique qui lui plaît !

-"Mais qui ça, il ?"

-"Ben lui !"

-"Ah ! Ecoutez, ça commence à bien faire, il n'y a que nous deux ici ! Vous avez abusé du skooma, j'en suis sûr, ouste ! du balai ! Je m'en vais faire un rapport, moi !" 

-"Ah ouais ? Il sait écrire le nain des bois ? Il a pas peur de faire pleurer les hirondelles en utilisant du papier, ptêt ?"

Perchoir de Khenarti: 

Interactive_Map_Khenarthis.jpg

-"Mais comment lui compte faire avec ces tempêtes ? Aucun navire ne passe sans être arraisonné par ces fichus Maomers ou envoyé par le fond lors de ces cataclysmes improbables qui éclatent n'importe quand !"

-"Vous bilez pas...  C'est mon affaire, nous passerons droit sans virer d'un mile ! Ouvrez vos écoutilles, je suis dans la contrebande depuis quoi, vingt ans, trente ans ? Bon, à la même saison, tous les ans, je ravitaille ici, faire le plein de tous ce que vous autres savez bricoler avec le sucrelune et y a jamais eu d’écueils ! Je vous rapporte une cale pleine de tous ce qu'il vous faut pour vos labos secrets, là. Je suis passé crème, sans friction ni heurt, tout doux ! Au culot..."

-"Mmm, c'est bien ce qui le tracasse... pourquoi lui passe et pas les autres ? Cette production est particulière, lui doit comprendre."

-"Ouais, je lof. Ce que je veux savoir c'est où et quand je renfloue mes cales !"

-"Il se souvient de la crique au nord ? On ne l'utilisait plus mais on a passé un accord avec ses "propriétaires". Venez ce soir, tout sera en place."

-"Bon. Et dites donc, c'est quoi tout ce tintouin à Mistral ?" 

-"Ah, les délégations du Domaine passent leur temps à se faire des courbettes et des croche-pattes, tout le monde doit suivre le mouvement. Ne pas s'inquiéter, on a trouvé un drôle de type pour faire le sale boulot. Il dit qu'il n'a pas d'âme, c'est curieux non ? Bon, allez boire un verre Aux Deux Lunes et ce soir on se retrouve à la crique, à tout à l'heure." 

-"Mais capitaine, je ne comprends plus, je croyais qu'on avait un accord avec les Maomers..."

-"Mais oui triple buse ! Mais l'accord on le contorsionne un peu, c'est tout ! Les Maomers veulent des preuves à charge contre les Khajiits, soit. C'est un cap. Mais les Khajits ont une production hors du commun. Je suis allé graisser la patte à quelques pêcheurs hier, personne ne fait jamais attention au pêcheurs alors qu'ils savent tout, ces types... Bref, il y a anguille sous roche. Entre une pleine cale de Skooma premier choix et un droit de pillage sur les épaves et ces pauvres naufragés qui pullulent, franchement... Ce soir on va voir de quoi il retourne et on virera bien selon le vent, tu comprends?"

-"Ah ouais, c'est stratégique!"

-"Nan, c'est opportuniste, si tu veux coller des mots. On va se renseigner un peu plus avant aujourd'hui et soit on prévient les Maomers, soit on les filoute."

-"Mais comment éviter les tempêtes ?"

-"Et dire que j'ai fait de toi mon second... Tu trouves pas curieux qu'après qu'on se soit mis d'accord avec les elfes on ait pas subit d'avaries? Y sont dans le coups, ça pue leur magie d'hystérique et tu as vu comme moi les éclairs sur la côte Est. Non, si la came est vraiment bonne, on trouve un prétexte pour rester un peu. Y a toujours de quoi faire sur l'île ! On attend que les types du fort se bougent le train, à mon avis ça va pas traîner. Si les Maomers transigent avec de vieux briscards comme nous, c'est qu'ils sentent venir le grain. On patiente, on fait profil bas, c'est jour de planche. Un des pêcheurs m'a rapporté qu'un loufiat recrutait des bras pour explorer un temple dans les terres, j'ai pas bien compris, mais ça devrait être une croisière pour des loups de mer comme nous aut', hé ! On a toujours notre âme !"

Marche de la Camarde

Interactive_Map_ReapersMarch.jpg

-"Raconte  nous une histoire !" 

-"non, il faut dormir maintenant !"

-"Sil te plait !"

-"J'ai dit non !"

-"Pourquoi vous criiez maman et toi tout à l'heure ?" 

- Ahem... Euh, Allons y ! Voila: Lorsque les bois de Val Boisé finissent par se clairsemer, ils rejoignent les vastes prairies d'Elsweyr. Dans cette région, qu'on nomme Marche de la Camarde, venait chasser, il n'y a pas si longtemps, un membre éminent de la Guilde des Mages, comme Papa."

-"Ooh!"

-"En effet, la femme qui lui avait tout offert, qui lui était restée toute sa vie fidèle, cet être unique et qu'il aimait tant, sa mère, avait été emporté par un mal étrange et inconnu des plus grands savants de Tamriel quand il était enfant ! Pour lui rendre hommage il développa une obsession: Produire un remède à cette incurable maladie et lui donner son nom… Sa quête le conduisit bientôt à étudier les propriétés alchimiques des os de tigre-senche, qui vivent dans les Marches contestées de la Camarde ! "

-"Aaaaah!"

Il vint donc aux Marches laissant sa famille pour la protéger des grands dangers qu'il ne manquerait pas d'affronter, malgré la colère de sa femme qui ne comprenait pas son dessein. Et comme tous les voyageurs qui s'y rendent, il s'établit en la ville de Dune, à l'auberge légendaire des Lunes-Hilares. Cette auberge est un lieu magnifique où se réalisent tous les désirs que les sens peuvent produire ! Or le mage avait en chemin repéré des ruines au nord ouest, indubitablement de culture Ayléïde, l'antique souche elfique, sur laquelle travaille papa, comme vous le savez... Il se disait qu'il trouverait peut être parmi ces mystères, d'autres pistes sérieuses pour son projet, il rendrait hommage à sa trop tôt défunte maman que le destin cruel lui avait enlevé, mais encore il percerait des mystères illustres et il pourrait offrir à ses enfants la vie qu'ils voudraient… 

Le mage était un homme discret, peu porté sur les plaisirs terrestres, un introspectif. Le mode de vie des Khajiits, qui est très libéral, n'avait pas de prise sur lui. Les salons de plaisirs, tout couverts de coussins profonds d'étoffes riches et brodées, où l'on s'enivre d'élixirs puissants, de parfums capiteux, où  l'on goûte les mets les plus fins tandis que se produisent les plus habiles musiciens et les plus gracieuses danseuses aux voiles si légers que les courbes voluptueuses de leurs corps graciles et souples, ondulent fascinantes et presque révélées… Tout ça, il n'en avait que faire, et vous le savez très bien, maman aussi ! Il est au dessus de tout ça ! Mais, ahem, mais sa femme ne lui faisait pas confiance et lui envoyait des lettres fort méchantes en lui faisant du chantage affectif, vous ne savez pas ce que c'est… Enfin si vous en abusez, mais… Ahhhh !"

Or donc, il advint que les recherches du mage n'allaient pas assez vite au goût de son épouse. La chasse, les travaux d'alchimie, les expéditions dans les ruines, toutes les aventures qu'il vivaient parmi ces terres belliqueuses, elle s'en fichait pas mal, ce n'était pas assez bien pour elle ! Il faillit mourir, tombant dans une embuscade de brigands près d'Arenthia, car sur cette route passe les caravanes chargées d'épices, de liqueur et de joyaux et les attaques de bandits y sont fréquentes. Il faillit mourir entre les mâchoires féroces des bêtes sauvages qui nichent dans les hautes herbes, mais il aurait pu se blesser gravement par simple surmenage, comme tous les papas qui ne s'accordent pas un peu de repos...

A l'auberge des Lunes-Hilares, Le patron vint trouver le mage abattu, au désespoir, se sentant vaincu par l'adversité. L'homme-chat dit simplement ceci: "Tu es farci de connaissance et je vois bien comme tu juges nos pratiques légères. Mais toi, tu cherches au dehors les réponses qui sont en dedans. Mais toi tu délaisses ta famille bien vivante, pour rendre hommage à un mort qui n'a que faire d'avoir son nom dans un vieux catalogue oublié avant même d'avoir été écrit. Faut-il qu'ils meurent aussi, pour que tu sois enfin le père dont ils ont tant besoin ? Laisse-toi aller un peu, profite de nos bienfaits, oublie quelques jours tes peines et ta rigueur, veux-tu ? Tu retrouveras les tiens, apaisé, frais et dispos. Je te fais un prix ! " Parmi les douceurs et les pratiques expertes, la philosophie et l'humour du peuple Khajiit, le mage aurait pu retrouver le sourire, il aurait retrouvé sa famille, il aurait trouvé les trésors des ruines et même son épouse aurait reconnu qu'il avait bien fait d'aller se déten… euh, d'aller inspecter les ruines !  Mais il se refusa tout ces plaisirs, il s'obstina dans ses préjugés sévères et il mourut de frustration !"

-"Elle est nulle ton histoire !"

Mais elle a une morale, mon histoire ! Si Papa s'en va quelque jours à Dune, vous et maman ne devez pas être fâchés, il reviendra les bras chargés de présents, il sera détendu et ne risquera plus de ne jamais revenir un soir, après le travail... Nous vivrons heureux jusqu'à la fin des temps ! Dormez maintenant et n'oubliez pas, cette histoire c'est notre secret, il ne faut rien dire à maman !" 

Malabal TOR:   

Interactive_Map_MalaborTor.jpg

Tous ces orgueilleux s'agitent. Toutes ces nations, toutes ces factions ont oublié leurs racines. Les civilisations naissent dans les clairières qui deviennent un centre ! On y bâtit des cabanes et puis des villages et la forêt recule. On y érige des villes et puis des Guildes et la forêt recule. Plus elle recule plus la vie devient abstraite, plus les êtres qui habitent ce centre se déconnectent de l'Harmonie et plus leur mort devient leur seul enjeu !

Ceux qui pénètrent notre sanctuaire, ceux qui viennent en notre bois profond que le soleil même ne connait qu'en surface, ont oublié que sous les pierres que l'on retourne, ici, la vie grouille et s'active. Leurs pierres à eux, sont mortes, froides, nettoyées et déportées... Ces gens ne savent plus mourir parce que la mort est le seul mot qu'ils ont à la bouche, la seule image devant leurs yeux, la seule idée dans leurs pensées fascinées...

Ils viennent ici et ils ne peuvent pas comprendre. Ils voient nos trophées, ils entendent le murmure permanent des frondaisons, le dialogue constant de la faune et de la flore, la rumeur de nos Trameurs qui enfle tout le jour pour unir nos esprits à celui d'Y'ffre, mais leur esprit reste chez eux ! Voyez comme ils se pressent à Gastefoule pour y retrouver la fleur fanée des fausses communes qu'ils nomment des cités...

Nous manquons de raffinement disent-ils, nous vivons parmi les bêtes, infestés de Horqueurs. Nous mangeons la viande crue ou faisandée, les racines et les larves. Nous respectons mieux le tronc d'un arbre que le corps d'un bipède, nous leur faisons peur, nous leur inspirons du mépris... N'en prenez pas ombrage, mes frères, mes sœurs, mes fils, mes filles, mes pères et mères, ils ne savent plus mourir et ils ont peur !

Ici chaque arbre crée une dimension, il cache un monde de possibles. Derrière chaque fourré il y a l'illusion d'un univers propre et riche, ici tout est possible et dans le feu de l'action mourir c'est perdre une feuille ! Nous voyons nos arbres se dénuder au plus fort de l'hiver pour se concentrer sur l'essentiel et nous savons. Nous mangeons ce que nous chassons, ce que nous trouvons, la lutte est omniprésente mais pleine de curiosité, pleine de dignité, pleine d'amour ! La mort est partout ici, mais où est le problème ?

En eux. En eux tous.

Vous qui vous apprêtez à quitter ce lieu béni où la forêt ne recule pas, pour aller en Cyrodiil... Montrez-leur comment meurt un arbre. Montrez-leur que nos glands sont plus fertile que leur savoir, leur loisir, leur valeur, leur forge, leur morale ou leur passé, parce que nos glands savent mourir pour germer, croître et mûrir pour tout recommencer !    

Précédent
Régions : Pacte de Coeurébène

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

358 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

584 joliens y jouent, 882 y ont joué.