Les performances techniques avant les graphismes

À l'évidence, The Elder Scrolls Online n'affiche pas la même touche graphique que les opus précédents. Selon le directeur artistique Jared Carr, ce choix artistique s'explique par la nécessité d'afficher des dizaines de personnages à l'écran.

Les performances techniques avant les graphismes

Depuis le milieu des années 90, la série des Elder Scrolls mise sur l'immersion du joueur, grâce à son gameplay mais aussi au travers de ses graphismes, adoptant un parti pris esthétique très réaliste (jusqu'à Skyrim, dernier opus solo de la saga, fort de ses graphismes photo réalistes). Pour autant, au regard des premières images publiées à ce jour, à l'évidence, The Elder Scrolls Online tranche avec ses prédécesseurs.
Un choix graphique que le directeur artistique Jared Carr explique par les limites techniques qu'impose le genre massivement multijoueur.

« Avec les MMO, nous ne sommes pas vraiment au niveau technique pour pouvoir proposer du photoréalisme. Notre objectif est d'afficher 200 personnages à l'écran dans le cadre de nos batailles massives. Ça nous impose forcément des limitations techniques, que ce soit en termes de polygones ou de textures. Donc, il n'est pas possible d'opter pour le photoréalisme.
Donc pour que le jeu reste esthétique et intéressant, nous optons pour une approche stylisée. »
Capture d'écran officielle Elder Scrolls Online

Et de préciser que cette approche graphique passe notamment par un univers graphique et un environnement conçu « à la main ».

« De nombreux MMO, et beaucoup de jeux, utilisent des méthodologies procédurales pour habiller un monde rapidement. Mais ce n'est pas ce que nous faisons. Nos artistes dessinent l'herbe à la main, place chaque arbre manuellement, etc. C'est ce qui permet d'obtenir une esthétique et une atmosphère unique. Cette apparence et ce sentiment de réalisation à la main est l'une des marques de fabrique des Elder Scrolls. »

On sait par ailleurs que The Elder Scrolls Online va reproduire (et donc réinterpréter) certaines régions déjà vues dans les opus précédents et ZeniMax Online « peut s'appuyer sur des contenus issus des derniers titres » de la série. Et si le directeur artistique indique que « certaines maisons ou structures architecturales sont parfois réutilisées », il précise que rien n'est systématique pour éviter le sentiment visuel de recyclage.

Réactions (186)


Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

357 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

583 joliens y jouent, 882 y ont joué.