On a testé pour vous... Orsinium

I - Présentation d'Orsinium

1) Région de Wrothgar

On a testé pour vous... Orsinium

La nouvelle région, Wrothgar, est d'une taille supérieure à celle des autres territoires présentés en Tamriel par The Elder Scrolls Online ; elle propose le même type de contenu que les autres zones du jeu en solitaire, à l'exception notable d'un donjon de groupe, ainsi que des ancres noires dans la mesure où l'exploration de la zone par les aventuriers est postérieure à la Coalescence causée par Molag Bal. Elle offre en revanche deux donjons publics au lieu d'un seul, garnis de leurs habituels succès réalisables soi-même ou en groupe mais aussi d'un nouveau motif d'artisanat.

Wrothgar réunit de grands reliefs enneigés à l’est et une vaste toundra à l’ouest, l’ensemble jouant beaucoup sur la verticalité et augurant pour les plus imprudents de nombreuses chutes mortelles ou le besoin d’apprendre à trouver son chemin en naviguant parmi ces milieux.

La principale nouveauté technique se trouve dans la disponibilité de la zone pour les joueurs dès le niveau 3 : vous serez virtuellement propulsé au Rang de Vétéran 15 (VR15) tant que vous serez dans la zone si vous n’avez pas encore atteint ce palier de puissance, sans bénéficier pour autant des points de compétence correspondants à dépenser. Ainsi la difficulté sera-t-elle plus relevée si vous y allez à faible niveau que lorsque vous approcherez du niveau maximum, avec cependant la possibilité d’aborder la zone indépendamment de votre progression dans le reste de Tamriel.

La difficulté est par ailleurs relativement modeste, la plupart des quêtes secondaires n'offrant pas de réel challenge et privilégiant la narration ; on notera à l’inverse que les confrontations contre les six Boss présents dans la nature à Wrothgar sont bien plus corsées que dans les zones de jeu habituelles, davantage en raison cependant de la quantité d’adversaires à affronter en même temps qu'à des mécaniques originales la plupart du temps. Ces affrontements inédits simulant de nouvelles stratégies conduiront alors les joueurs à s’associer pour les surmonter efficacement.

Le bestiaire de Wrothgar est varié ; en plus de rencontrer des ennemis que vous avez pu combattre dans d'autres régions de Tamriel, vous aurez aussi l'occasion de croiser des créatures jamais vues auparavant.

L'accès à cette nouvelle zone sera possible dès le 2 novembre prochain en interagissant avec l'ambassadrice présente dans les trois villes de départ de chaque faction après qu'un messager vous ait accosté, sous gage que vous ayez déjà fait l’acquisition de ce contenu additionnel par le biais de la Boutique à Couronnes pour une valeur de 3.000 Couronnes ou gratuitement tandis que dure votre souscription à l’abonnement ESO Plus. Il sera également possible de vous y rendre via un oratoire dévoilé par défaut, ou en passant par les deux points d’accès régionaux voisins si vous appartenez à l’Alliance de Daguefilante ou avez atteint cette partie de Tamriel en tant que Vétéran. Soyez attentifs : vous rencontrerez peut-être de vieilles connaissances dans les terres froides des Orques...

2) Orsinium : la ville, la quête principale...

Orsinium2.jpg

Orsinium, capitale de la population Orsimer de Wrothgar, est à l'image de la région, rugueuse dans son aspect et jouant sur verticalité. Le gigantisme de certaines structures n'est pas sans rappeler l'architecture des nains dans la plupart des RPG ; c'est notamment remarquable dans le palais du roi Kurog gro-Orsinium. Malgré son aspect unique et les travaux en cours en son sein, elle propose les services que nous pouvons attendre d'une capitale de région, à l’instar des ateliers d’artisanat et de la banque, en passant par les écuries, le repaire de voleurs, etc... Étant assez proche de l'endroit où vous plongerez dans la zone, vous aurez tôt fait de la découvrir et d’en apprécier les textures inédites dans tout Tamriel produites tout spécialement pour Wrothgar.

C'est d'ailleurs dans Orsinium que démarreront la plupart des étapes de la quête principale, qui, en revanche, vous feront souvent voyager aux quatre coins de Wrothgar (en récupérant des quêtes secondaires sur le chemin, comme c'est souvent le cas sur TESO)  ; celle-ci est d'ailleurs plutôt longue, bien plus que celle des autres régions. D'autre part, la quête principale de Wrothgar promet des mécaniques de jeu variées, peu ou pas utilisées dans le reste du jeu : quelques énigmes inédites, de l'infiltration plus ou moins poussée et des salles piégées (avec des pièges plus efficaces que ceux qu'on rencontre habituellement ailleurs en Tamriel) par exemple. Les PNJ sont plutôt réussis tant dans leur écriture que dans leur doublage et nous pouvons nous attendre à quelques surprises lors du scénario. Enfin, cette quête nous plonge dans la culture Orsimer - le thème récurrent de ce DLC -, et nous permet d'en apprendre bien plus, sans oublier les nombreux nouveaux livres ayant été ajoutés pour le plus grand plaisir des lecteurs cherchant à éprouver la Mémoire Eidétique de leur personnage.

L’autre lieu important d'Orsinium est le musée de la culture des Orques vers lequel une des pages disséminées çà et là en Wrothgar vous orientera. Une fois les deux petites quêtes d’introduction complétées, la Curatrice de l’exposition vous remettra une liste de reliques dispersées dans Wrothgar. L’originalité et l'intérêt de cette liste se trouve dans l’absence de quêtes relatives à la recherche de ces reliques, à l’exception d’un court indice proposé à la volée pour chacune ; il vous faudra donc vous creuser les méninges pour compléter la collection du musée, armé uniquement de ces indices pour déterminer la zone à fouiller sans être tenu par la main dans votre découverte de ces trésors culturels. La liste comptant une vingtaine de reliques, cela promet quelques heures d'exploration à l’aveugle en perspective ! Disposer enfin les reliques durement acquises dans des vitrines munies d’étiquettes décrivant l’histoire des pièces retrouvées rappellera de bons souvenirs à ceux adorant décorer leurs maisons dans les opus en solitaire d’Elder Scrolls.

3) L'arène de Maelström

L'arène de Maelström est sans nul doute l’un des atouts majeurs de ce DLC. Arène fortement inspirée de sa grande sœur en multijoueur, l’Arène de l’Étoile du Dragon à Raidelorn, celle-ci propose au joueur de se mesurer seul aux neuf défis successifs et de difficulté croissante qu'elle comporte. Chaque arène est inspirée d'un thème différent qui demande au joueur d'affronter autant les monstres que le décor ; en effet, en plus des vagues d'ennemis à vaincre au cours de chaque manche - de quatre à six par arène, incluant une phase de Boss lors de la dernière manche -, l’environnement comportera des pièges plus ou moins compliqués à esquiver avec lesquels il faudra composer.

areneMaelstrom1.jpg

Les défis proposés sont variés et certains archétypes seront plus à l'aise avec telle ou telle arène ; à noter que rien n'interdit de changer ses compétences et son équipement entre deux arènes, en plus de pouvoir effectuer les réparations et les emplettes nécessaires... Les joueurs les plus prévoyants pourront éventuellement se préparer en conséquence afin de faciliter leur progression. Afin de ne négliger aucun style de jeu, l’arène de Maelström possède quatre « sceaux » avec lesquels entrer en synergie pour bénéficier de soins persistants, de vitesse de déplacement et de régénération des ressources, de réduction des dégâts et enfin de dégâts amplifiés : profitez absolument de ces bénédictions temporaires puisque celles-ci réapparaissent à chaque manche et fournissent une aide indéniable à ceux qui se laissent rapidement dépasser par la difficulté de l’arène.

Ceux qui n’ont pas froid aux yeux pourront d’ailleurs se mesurer à l’arène sous un autre jour en enclenchant son mode Vétéran : plus implacable, celui-ci poussera votre personnage et ses compétences dans leurs derniers retranchements, tandis que vos performances au Rang de Vétéran 16 seront inscrites dans un classement public subdivisé en classes de personnages. Les cent premiers joueurs de chaque classement au terme d’un cycle d’une semaine bénéficieront de récompenses exclusives de qualité ultime.

En prenant plus de risques, vous n’en serez aussi que plus largement récompensé : l’arène du Maelström promet exclusivement de nouvelles armes de Maître, cet équipement rare modifiant les sorts d’arme de votre personnage pour des effets supplémentaires uniques. Vous pourrez également aspirer à l’acquisition de nouveaux ensembles d’objets ne pouvant être obtenus qu’au sein de cette arène en solitaire dans son mode Vétéran, avec cela dit une petite chance de bénéficier d’un exemplaire de ceux-ci durant la toute dernière épreuve de cette arène en mode Normal.

4) Les donjons publics de Wrothgar

Wrothgar, contrairement aux autres zones du jeu moins gourmandes, comporte en son sein deux donjons publics : l’implacable Rkindaleft dont les légendes Dwemer effraient les enfants de Wrothgar et l'autre, Orsinium-la-Vieille, ressassant le souvenir d’un passé Orsimer à présent ruiné. Ils sont particulièrement réussis graphiquement, se montrent plus copieux que les donjons publics habituels et s'adaptent également au niveau du joueur. La difficulté est par ailleurs progressive : si vous pouvez avancer seul sans soucis au départ, vous risquez rapidement d'être mis en difficulté. On peut néanmoins supposer que certains archétypes seront plus à mêmes de s'en sortir que d'autres, notamment car le principal péril dans ces donjons, à l'instar des Boss de Wrothgar, se trouve plus particulièrement dans le nombre d'ennemis à affronter en simultané que dans des mécaniques nouvelles. Le tout est parsemé de quelques énigmes d’ambiance sans grande difficulté toutefois.

Un nouveau motif culturel éparpillé entre Rkindaleft et Orsinium-la-Vieille séduira les artisans à la recherche de nouvelles confections à la mode. Une première moitié des pages nécessaires à la compréhension du motif se trouvera parmi les monstres de la ruine Dwemer et l’autre moitié s’obtiendra parmi le bestiaire de l’ancienne cité des Orques, pour ainsi conduire les joueurs à ne jamais se complaire dans une seule zone. Gageons que ces nouveaux enjeux conduiront les joueurs à s’associer et à pratiquer bien sûr le commerce de ce nouveau butin exclusif à ces deux donjons publics.

5) Suppléments gratuits avec la mise à jour 2.2 « Orsinium »

Wrothgar1.jpg

Au-delà des terres froides de Wrothgar dont les activités ne sont rendues disponibles qu’au moment de l’achat du contenu additionnel dans la Boutique à Couronnes, The Elder Scrolls Online bénéficie également avec la mise à jour 2.2 d’un lot de nouveautés à la fois techniques et pratiques ajoutées gratuitement au client de jeu.

Le client de jeu TESO pour PC supporte désormais l’utilisation de la manette (Xbox, Playstation) et profite au moment de l’activation de cette fonctionnalité d’une interface semblable à celle des consoles, avec cependant la possibilité d’utiliser son clavier en parallèle pour interagir à l’écrit avec ses camarades ou déplacer son personnage, et de garder actifs les add-ons en place sur votre client de jeu. Le public intéressé par cette nouveauté pourra visiter Tamriel sous un nouveau jour et apprécier la réalisation des contenus du jeu depuis son canapé, avec toujours l’option de revenir à l’interface PC d’une simple modification de votre préférence depuis les paramètres du client.

Les joueurs pourront désormais enrichir leur interface alors que TESO se dote du sous-titrage dans ses différentes langues. Cette option activable depuis les paramètres du client de jeu vous offrira de quoi ne plus manquer une miette des conversations avec les personnages non-joueurs et permettra à nos compagnons sourds ou malentendants de profiter d’une meilleure expérience de jeu.

Afin de faciliter la coopération des joueurs dans les différentes facettes du contenu multijoueur le plus exigeant de TESO, l’outil de recherche de groupe s’optimise et permet à présent de brasser une plus large quantité de joueurs en piochant parmi les membres des autres factions désirant réaliser des activités similaires aux vôtres. Par ailleurs, les joueurs réunis par cet outil pourront choisir d’être téléportés instantanément auprès de l’activité une fois la recherche achevée avec succès ou de profiter de trente secondes avant de bénéficier de cette téléportation afin de terminer leur activité en cours.

Les Vestiges soucieux de leur apparence ne seront pas négligés le 2 novembre prochain : ils pourront d’un côté partir à la recherche du coûteux style Akavirois au prix de très nombreux Points d’Alliance à Cyrodiil (s’offrant d’ailleurs un nouveau système de mise à niveau du personnage selon vos caractéristiques et la qualité de votre équipement), et de l’autre revêtir leur plus beau bouclier et le teindre aux couleurs de leur choix. Ces ajouts poussent un peu plus loin encore la personnalisation de son personnage en Tamriel, afin de détruire les plans de Molag Bal et d’étudier le culte de Trinimac avec la plus grande élégance possible. Ils pourront aussi porter haut les couleurs de Wrothgar grâce à plusieurs costumes reçus en récompense de leur aide apportée à la reconstruction d'Orsinium.

Enfin, le système des Points de Champion se dote avec la mise à jour 2.2 d’un garde-fou en la forme d’une attribution maximale de 501 points aux constellations de son personnage. Tous les points gagnés au-delà seront stockés et pourront être attribués à l’avenir seulement, une fois la limite relevée. Par ailleurs, la courbe d’expérience associée au gain des Points de Champion est modifiée : les joueurs avec peu de points en gagneront à présent très vite, et ceux en possédant beaucoup gagneront les prochains plus lentement.

II - Les avis de la rédaction

Loup Solitaire -

Wrothgar2.jpg

Le nouveau DLC de TESO, nommé Orsinium, apporte un contenu varié au jeu. A commencer par Wrothgar, une toute nouvelle région plus grande que la plupart des autres zones PvE et a l'esthétique soignée. Son relief montagneux, offrant plus de verticalité, tranche également avec ce qu'on peut actuellement explorer de Tamriel. Sa taille permet d'avoir un plus grand sentiment de liberté tout en offrant suffisamment de lieux à explorer, de quêtes à entreprendre, et de dangers à affronter. Au nombre de ceux-ci, outre une faune parfois inédite, vous pourrez avoir à faire face à l'un des 6 puissants monstres habitant cette région, qui, contrairement à ce type de créature affrontées précédemment, nécessiteront un groupe pour être vaincus. Tout les joueurs pourront néanmoins tirer leur épingle du jeu, car les personnages y pénétrant seront propulsés au VR 15 (s'ils sont d'un niveau inférieur) , permettant ainsi de pourvoir profiter de ce tout nouvel ajout immédiatement, sans nécessiter d'avoir terminé la montée en niveau de son personnage.

Cette région offre également l'opportunité de se plonger dans la culture orsimer, autant grâce aux dialogues avec les nombreux PNJ que par la capitale, Orsinium, le tout soutenu par une quête principale plus longue, et plus développée, qu'à l'accoutumée. Celle-ci, en plus d'offrir quelques surprises dans son scénario, ainsi que des PNJ intéressants, introduit des mécaniques de jeu rarement utilisées jusqu'ici, donnant à l'ensemble plus de variété que ce dont on a l'habitude dans les autres régions. On pourra néanmoins regretter la relative facilité de celle-ci. A noter que, pour les joueurs préférant foncer dans les ennemis épée au clair (une attitude de circonstance,les orques n'étant pas réputés pour leur finesse) , il arrive fréquemment que cette approche plus...directe, soit une alternative proposée et viable à de nombreux moments de la quête principale. 

Les plus intéressés par la culture orque, ainsi que les passionnés d'exploration, pourront également se rendre au musée de la culture des orques, où ils recevront pour mission d'explorer Wrothgar afin de retrouver plusieurs reliques des orques (sans aucun autre indice que ce qui sera marqué sur leur liste) , et les ramener au musée pour les placer dans les vitrines dédiées (qui sont toute ornée d'une affichette résumant l'histoire de la relique) ; ils pourront également,au cours de leurs aventures, lire de nombreux livres, ajoutés pour l'occasion.

Pour ceux voulant mesurer leur force et leur dextérité au combat,l'arène de Maelström est un passage obligé. Dotée d'un mode normal et d'un mode vétéran, elle propose aux joueurs d'affronter, seul, plusieurs vagues de monstres dans 9 arènes successives, chacune d'entre elle proposant un environnement différent, mais tous mortellement dangereux. Néanmoins si vous parvenez à triompher des ennemis et des pièges de chaque arène, vous recevrez des récompenses à la hauteur de vos exploits : des armes et ensemble d'équipements aux effets uniques, qui ne seront disponibles nulle part ailleurs. Les plus vaillants, ou les plus astucieux, capables de s'adapter rapidement, et d'utiliser les quatre différents sceaux (permettant de "booster" temporairement votre personnage) à bon escient, pourront même tenter d'être en tête du classement (un pour chaque classe de personnage) . Néanmoins, la difficulté de cette épreuve l'interdit aux personnages n'étant pas VR 16.

Enfin, les passionnés d'archéologie tamriélienne trouveront de quoi faire dans les 2 donjons publics de Wrothgar, reprenant l'architecture et le style graphique des dwemers, pour Rkindaleft, et des orques pour Orsinium-la-vieille. Là encore, les récompenses seront très intéressantes, car, en plus de parcourir des environnements agréables à l'oeil et d'obtenir les récompenses traditionnelles des donjons publics, ceux-ci comporteront chacun la moitié des pages nécessaire au prochain motif culturel, même s'il y a fort à parier qu'il faudra de la chance et de la patience pour tous les récupérer.

Mais ce n'est pas tout ! En plus de ces ajouts, Zenimax a également intégré plusieurs nouveaux éléments.

Pour commencer, les joueurs plus férus de manette que du classique clavier/souris, ou trouvant l'interface console plus agréable, il sera désormais possible de jouer à la manette sur PC ; en plus de continuer à progresser sur les serveurs PC, il sera également possible d'utiliser, en complément, le clavier pour le chat écrit, et de profiter des add-ons.

Du côté des éléments de confort, les sous-titres permettront de suivre plus facilement les conversations des PNJ, et le résumé du loot apparaissant dans un coin de l'écran, ce qui peut s'avérer pratique avec l'auto-loot ; bien sur, ces ajouts sont désactivables en quelques clics.

Les joueurs soucieux de leur apparence, ou se différencier des autres, seront enchantés de découvrir un autre motif culturel (akavirois), des nouveaux costumes, des ajouts typés Wrothgar dans la boutique, et, demandé depuis longtemps, la possibilité de teindre son bouclier.

Les mélomanes apprécieront également de découvrir 1h de musique supplémentaire ajoutée au jeu.

Enfin,2 système de jeu ont été revus.

Le système champion a eu droit à 2 modifications majeures. Premièrement, il est dorénavant impossible d'allouer plus de 501 points champions. Les joueurs peuvent en engranger plus,mais ça sera le maximum qu'ils pourront dépenser jusqu'à la hausse de cette limite. Deuxièmement, il sera maintenant bien plus rapide de gagner des points champions si l'on en a peu ; plus notre stock de points champions sera important, plus ils demanderont d'XP pour en gagner un nouveau ; de plus, au delà des 501 points, l'XP demandée sera multipliée par deux.

Le système de groupe a aussi été remanié : on pourra en effet s'allier, le temps d'un donjon, a des personnages de factions ennemies ; on sera alors téléporté au donjon choisi une fois le groupe complété ( avec la possibilité d'attendre 30 secondes auparavant, néanmoins) . Il sera ainsi bien plus rapide de grouper.

En conclusion, si je dois répondre à la question " Wrothgar vaut-il ses 3000 couronnes?  " , je répondrais sans aucun doute oui ! Avec ses activités variées et parfois plus originales que celles dont on a actuellement l'habitude, ses défis, parfois solos, parfois de groupe et son ambiance, ce DLC vaut sans nul doute son prix, et il sera sans doute très agréable de s'y promener des heures durant (la durée de vie étant très correcte, surtout si vous comptez en relever tous les défis) ; les joueurs 100% PvP pourront s'interroger sur ce point, en revanche, car il n'y verront sans doute qu'un intérêt limité, bien que les nouveaux styles et surtout les nouveaux objets disponibles dans l'arène du Maelström pourraient les tenter.

Menthane -

Wrothgar3.jpg
La modularité du niveau du personnage dans la zone de Wrothgar s'exprime de façon intéressante. Pour du contenu PVE – Cyrodiil proposait déjà une modification du niveau du personnage et de ses caractéristiques en PVPil s’agit d’une modification forte donnant une petite idée de l’avenir que ZeniMax Online réserve aux contenus additionnels de The Elder Scrolls Online. Cela se traduit dans les faits par la suppression progressive de la progression verticale du personnage (« montée » en niveau) au profit d’un jeu mieux centré sur la personnalisation horizontale du personnage (préférer la magie à la vigueur, une panoplie avec un effet X à une panoplie au bonus Y), ce qui me laisse particulièrement rêveur puisque la zone de Wrothgar est dans les faits un exemple réussi de cette première expérience du genre.

L'histoire du peuple Orsimer est bien explorée et nous profitons d'entrée de jeu d'une nouvelle palette de textures pour Orsinium, inédite à ce jour pour TESO, ce qui nous garantit de nouveaux intérieurs par exemple. Dans l'ensemble, nous en apprenons davantage sur les divinités du panthéon Orsimer et nous nous confrontons même à la diversité de ces cultes, ce qui est très appréciable pour quiconque se demandait en explorant le reste de Tamriel ce qui se cachait derrière les mystérieuses traditions des Orques. Les pratiquants du Jeu de Rôle pourront indéniablement tirer une force de ces nouveaux apprentissages nous baignant dans cette culture vibrante ; j’accorde une mention spéciale au très beau système inhérent au musée, celui-ci se garnissant lorsque le joueur récupère des reliques antiques, un peu à la manière de la ville grandissant au fur et à mesure des quêtes réussies.

La zone de Wrothgar est en elle-même particulièrement belle : il n’y a rien de plus apaisant qu’une toundra à perte de vue nous laissant apprécier l’Océan Padomaïque la bordant dans toute sa splendeur. Il y a quelque chose de très sauvage dans cette partie de Hauteroche, de tribal peut-être, alors que l’on tâche de reconstituer des fragments de l’histoire du peuple Orsimer en scrutant les montagnes avoisinantes elles aussi accessibles. C’est une sensation inédite pour une zone de Tamriel et j’espère que d’autres émotions semblables ressortiront de mon exploration de tout ce territoire ne demandant qu’à être arpenté, d’autant que les pentes enneigées de Wrothgar attendent encore ma visite !

Là-bas d’ailleurs, l'Arène de Maelström est vraiment intéressante et propose des mécaniques assez folles. Le fait de se retrouver tout seul dans ces différents tableaux cruels dessinés par un demi-Prince Daedra est un sentiment très intéressant pour un MMO. La version Normale demande déjà quelques instants de réflexion préalable tout de même (c’est ma façon très humble d’indiquer que j’ai été salement pulvérisé par le décor dans la cinquième salle), avec plusieurs mécaniques à appréhender : d'une part il y a ces synergies avec les quatre Sceaux réapparaissant à chaque manche, et d'autre part bien sûr nous avons à gérer les dangers environnementaux au cœur des différentes arènes. Je suis sûr que le mode Vétéran causera quelques chutes de cheveux, alors qu’il faudra garder un œil sur le classement dont les récompenses seront certainement glorieuses.

Les six Boss de la zone ne sont pas simplement ces petits monstres « plus puissants que d'habitude » avec un joli nom comme on peut les voir habituellement dans les zones traditionnelles du jeu. Ils sont ici très puissants et ne sont surtout pas vraiment seuls ; j'ai eu droit à une douzaine d'assaillants dans un semblant d'arène en plein air lorsque je m'en suis pris au bétail d'un camp de bandit désigné comme le point d’apparition du Boss en question. Ainsi aura-t-on bel et bien à s'allier à quelques copains pour venir à bout de ce grand défi en six exemplaires. J’y répondrai par la force des armes !

Les donjons publics de leur côté sont magnifiques et riches d'une belle ambiance. L'un et l'autre me donnent ensemble une impression de milieux vastes et intéressants, où clairement nous pouvons découvrir beaucoup de choses et combattre à bout de souffle. Ce sont de beaux défis demandant de la patience et du sang-froid ; ils valent le détour, ne serait-ce que pour l'histoire qu'ils portent en leur sein. J’espère être entouré d’alliés au moment de visiter ces environnements, au risque sinon de passer un mauvais quart d’heure, j’en suis sûr ! Mais cela ne m’empêchera pas d’essayer une promenade seul en pleine nuit, avec le bruit du vent s’engouffrant dans les falaises glacées de Rkindaleft en me ressassant les légendes horrifiques se murmurant au sujet de ces ruines.

En conclusion, je pense bel et bien que Wrothgar vaut ses 3.000 Couronnes. C’est à mon sens le pendant PVE de ce que fut la Cité Impériale l’été dernier d’un point de vue qualitatif, avec toute la force d’esprit de Zenimax Online aux commandes d’un DLC voulant offrir une expérience inédite en Tamriel. Les quêtes ne sont apparemment pas étouffantes, au sens où nous ne voyons pas un pointeur tous les cinq mètres ; elles sont bien réparties sur le territoire, avec par exemple un parchemin sur un tabouret perdu près d'une cascade, ou une jeune femme pêchant près de l'océan sur une berge baignée par le brouillard. Je suis sûr que les amateurs de virées narratives à l’ambiance forte y trouveront comme moi un certain plaisir, et qu’à d’autres moments nous laisserons exprimer notre frénésie dans l’arène du Maelström et ses vigoureux défis. Toute cette diversité me donne envie d’acheter ce contenu additionnel, dans l’espoir que cette contribution financière favorisera la production d’autres territoires au moins aussi audacieux.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

358 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

584 joliens y jouent, 882 y ont joué.