Matt Firor fait la rétrospective de 2020

Matt Firor fait le point sur l'année 2020 et le futur de TESO.

Comme chaque année, Matt Firor (directeur de ZOS) a fait le point sur l'année écoulée pour TESO et donne quelques informations quant à l'avenir du jeu.

Il commence par évoquer la situation du studio, notamment son passage en télétravail durant la majorité de 2020.

Il fait ensuite le point sur le jeu, que ce soit son nombre de joueurs le plus élevé depuis 2015 (qu'il estime dû à des facteurs multiples, en particulier l'annonce aux Game Awards, la présentation à Las Vegas et la pandémie) , avant de mentionner les problèmes rencontrés par TESO au cours de l'année passé (instabilité, bugs... ) .

Il revient par la suite sur la pandémie, et l'impact sur le rapport au jeu des joueurs. Les développeurs ont notamment relevé que les joueurs jouaient plus longtemps et étaient plus nombreux en même temps, utilisant TESO comme un lieu d'évasion et " un refuge " pour se changer les idées durant quelque heures ; ils ont aussi remarqués que bien plus de joueurs que d'habitude ont passé du temps à décorer leurs maisons.

Il s'attarde également sur les problèmes que l'équipe de développement a connu en 2020, tout en doutant qu'avoir gardé un programme de développement agressif ait été judicieux. Notamment car la sortie de nouveaux contenus a perturbé la résolution de problèmes et la recherche d'optimisation, alors que le télétravail a impacté négativement la cohésion de leurs équipes. Le tout créant de nombreux problèmes lors des ajouts de contenu, et même lors de certains patchs correctifs, ce qui a nui a l'expérience de jeu.

Par conséquent, il annonce qu'en 2021, les performances et la stabilité seront au centre de leurs préoccupations, en maintenant leur rythme de sortie, mais en introduisant moins de nouveaux systèmes. Ils ont déjà planifié le télétravail pour la première moitié de 2021 afin que les ajouts de contenu se passent sans heurt et de manière plus fluide. A noter que, depuis, Blackwood a été révélé et ajoute le système des compagnons... Peut-on en déduire qu'en temps normal, d'autres systèmes auraient été présents, ou que les compagnons, qui seront développés davantage à l'avenir, auraient été plus étoffés dès le début?

Il remercie également les équipes de ZOS et évoque ce qu'a vécu le studio et les développeurs.

Il conclut en s'adressant à la communauté et notamment en les assurant qu'ils " font tous les efforts possibles " pour faire vivre TESO.

Si la lettre est intéressante pour connaitre un peu plus en détail ce qu'a vécu le studio en 2020, l'impact que ça aura sur TESO en 2021 reste assez peu clair, et quelque peu en contradiction avec ce qu'a montré la présentation de Blackwood, bien que le changement de serveurs annoncé puisse avoir un impact sur la stabilité et  les performances (même si, d'après Gina Bruno, ce second point ne devrait être que légèrement amélioré) .

L'article officiel:

d6d7f357371f07cc03cac243ff2ab7d3.jpg
 

Lisez une lettre du directeur du studio ZeniMax Online, Matt Firor, à propos des défis et succès de The Elder Scrolls Online en 2020.

Salutations à la communauté d’ESO ! Ça y est, nous avons réussi… nous voici sortis (enfin, presque, quand j’écris ces lignes ; pourvu que ça ne nous porte pas la poisse) de 2020. Tout ZeniMax Online Studios est en télétravail depuis le mois de mars, et ça été un énorme défi pour nous. Nous avons réussi à traverser l’année sans dégâts, et avons surmonté les difficultés de cette distanciation forcée. Nous avons la chance immense d’avoir pu effectuer cette transition, et d’avoir traversé 2020 en conservant notre travail et notre santé.

Cette année a été celle des contrastes pour The Elder Scrolls Online. Le nombre de joueurs qui ont rejoint le jeu, joué plus souvent et plus longtemps a augmenté à un point que nous n’avions connu qu’une seule fois par le passé, en 2015, juste après notre sortie sur console. Notre arc narratif de l’année, concentré sur le Bordeciel occidental et les vampires, y a bien sûr contribué, mais il avait d’autres facteurs : l’excitation générée par notre toute première annonce en direct à Las Vegas en janvier dernier, un aperçu de ce qui s’annonçait en décembre dernier aux Game Awards, et bien sûr la pandémie. Mais nous avons aussi connu une instabilité croissante du jeu, beaucoup de bugs, et des déploiements de Mise à Jour très compliqués.

On ne peut pas parler d’ESO et de 2020 sans parler de la pandémie. L’interruption d’activité sur l’essentiel de la planète a provoqué d’immenses changements dans les comportements des joueurs dans le jeu : des séances de jeu bien plus longues, et beaucoup plus de joueurs présents en même temps. Nous avons tout à fait conscience qu’ESO est un lieu d’évasion pour beaucoup d’entre vous - même lorsque tout va bien. Mais au cours de ces mois où le reste du monde vivait dans l’incertitude, ESO est devenu un refuge, un endroit où nous pouvions échapper à la réalité de notre situation pas forcément enviable pendant au moins quelques heures. L’engagement dans notre système d’aménagement de maisons a atteint des sommets, car vous avez été nombreux à vous constituer un nid virtuel. La question n’était pas seulement le nombre des joueurs, mais aussi la manière dont vous changiez, dont vous vous adaptiez à la pandémie. Nous avons été honorés par la déferlante de messages de remerciements envoyés par des membres de la communauté, qu’ESO avait aidés à traverser ce moment difficile. Nous nous efforcerons de rester un refuge dans la tempête.

Tout n’a pourtant pas été rose pour les développeurs d’ESO. Nous avons conservé notre programme de développement agressif. A posteriori, ce n’était peut-être pas la bonne stratégie. Le cycle de contenu normal d’ESO est entré en conflit avec des enquêtes/réparations menées sur des problèmes de longue date, des optimisations pour améliorer les performances sur les appareils les moins puissants (et éviter des écrans bleus) et l’absence de cohésion de notre équipe (chez les développeurs comme le QA) causée par le télétravail. Ces facteurs ont été délétères pour votre expérience de jeu. Bref, nous avons conservé le rythme frénétique habituel, sans tenir compte des changements qu’apporterait le télétravail. Chacun de nos quatre lancements de contenu a été accompagné de nombreux problèmes. Les patches correctifs ont parfois engendré leurs propres anomalies. Évidemment, c’est inacceptable, et nous réglerons ce problème d’équipe en 2021.

Vous savez déjà que l’arc narratif de 2021 s’appelle Les Portes d’Oblivion, et je laisserai notre émission de révélation le mois prochain vous apporter plus de détails. Mais j’aimerais dire qu’en 2021, nous consacrerons davantage de temps à la stabilité et la performance du jeu, et moins de temps à de nouveaux systèmes de jeu (tout en conservant notre rythme de mises à jour actuel). Nous continuerons de travailler à domicile jusqu’à nouvel ordre, et je veux faire en sorte que nos Mises à Jour et patchs de 2021 soient fluides. Je veux que votre expérience de jeu soit agréable. C’est un processus progressif, et souvenez-vous que nous travaillons généralement sur les mises à jour six mois avant leur déploiement. Lorsque nous avons commencé le télétravail en mars, nous étions déjà en train de préparer le contenu du deuxième semestre, ce qui a mené aux problèmes déjà mentionnés. Nous avons désormais planifié le télétravail pour la première moitié de 2021, le programme de « moins d’introduction de nouveaux systèmes » sera donc maintenu sur toute l’année.

Je veux remercier particulièrement toutes les équipes de ZeniMax Online. Toute la communauté doit savoir à quel point l’équipe d’ESO est fabuleuse. L’année a été très, très difficile pour nous, et l’équipe l’a traversée avec un mélange d’humour (parfois très noir), de travail et de persévérance. Nous n’aurions jamais tenu le coup, en tant qu’équipe, sans les nombreuses années d’expérience que nous avons et le respect que nous possédons les uns pour les autres. Le stress nous a parfois portés à deux doigts de l’explosion, mais nous avons tenu le coup, parce que l’inverse n’était pas envisageable.

Et bien sûr, pour conclure : sachez que tout ce que nous faisons dans ESO, nous le faisons pour vous, la communauté. Même si nous ne sommes pas toujours à la hauteur, nous faisons tous les efforts possibles pour faire vivre le monde de fantasy virtuel que vous aimez. Votre passion pour ce jeu est fabuleuse, et elle nous porte dans les pires situations.

Merci à tous, passez des fêtes tranquilles et sans risque, et à bientôt en 2021.

Matt

 
Source : https://www.elderscrollsonline.com/fr/news/post/59387

Réactions (6)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

426 aiment, 131 pas.
Note moyenne : (601 évaluations | 52 critiques)
7,5 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(277 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

651 joliens y jouent, 1005 y ont joué.