Guide du routard : destination Cyrodiil

Au coeur de Tamriel, les terres de Cyrodiil sont la proie d'un conflit perpétuel mettant aux prises les joueurs PvP d'Elder Scrolls Online. La région ne manque pourtant pas d'attraits, si l'on est bien préparé.

Guide du routard : destination Cyrodiil

Si l'histoire des Humains a commencé avec les Nordiques, en fait c'est de Cyrodiil qu'émane leur destin.

Géographie

Géographiquement, la contrée est peu accueillante : la forêt omniprésente est traversée de quelques rivières et d'une poignée de routes qui constituent les uniques voies de circulation. Le paysage s'éclaircit néanmoins un peu du côté de la côte occidentale. Les montagnes enneigées au nord de Cyrodiil forment une barrière naturelle infranchissable. Au centre du pays s'étend le lac Rumare, entourant la cité impériale toujours en attente de connaitre son destin et son Empereur. La région recèle quelques ressources intéressantes pour les divers métiers d'artisanat.

La faune et la flore

Bambi

Cyrodiil ne possède qu'une poignée d'espèces. Certains experts considèrent cette raréfaction comme une conséquence logique des affrontements entre les différentes factions qui mettent à feu et à sang la région. Pour ne rien arranger, la chasse aux inoffensifs cerfs, du latin cervus, de Cyrodiil est un sport décrié. Cette pratique peut en effet réveiller chez certains d'anciens traumatismes, remontant à l'époque de la fameuse production de Disney, Bambi. Les loups, du latin lupus, sont un poil plus menaçants. Les poissons carnassiers peuplant les rivières de Cyrodiil font quant à eux preuve d'une férocité extrême. On précisera au passage que l'usage du nom Piranha pour les désigner peut relever un caractère ambigu, le nom regroupant plusieurs espèces vivant principalement dans les rivières d'Amérique du Sud. La baignade est donc vivement déconseillée.

L'histoire

D'illustres inconnus ont à une lointaine époque chanté toute la complexité du combat contre son destin. Pris au piège de son histoire, qui a vu naître et grandir les empires successifs fondés par les hommes, c'est le destin de Cyrodiil d'être le lieu cristallisant toutes les ambitions d'un pouvoir pourtant si éphémère.

Fort

Certains analystes avancent néanmoins une autre hypothèse, reflétant l'impossibilité de mêler les adeptes du PvE et du PvP. La nécessité de laisser chacun donner libre cours à ses préférences pour toucher le plus grand nombre aurait donc pousser le cloisonnement des activités, coupant définitivement Cyrodiil du reste du continent.

Les autochtones

Natifs de la province de Cyrodiil, les Impériaux sont fins et cultivés et leurs enfants reçoivent une éducation exemplaire. Ils sont surtout connus pour leur discipline et l'entrainement de leur armée citoyenne.

Bien que physiquement moins imposants que les autres races, les Impériaux ont maintes fois prouvé qu'ils sont des diplomates et des commerçants hors pair. Et ce sont ces qualités, alliées à une adresse remarquable et à une infanterie moyenne expérimentée, qui leur ont permis d'assujettir les autres nations et les autres races, et d'ériger ce monument à la gloire de la Paix et de la Prospérité qu'est le Glorieux Empire de Tamriel.

Les autochtones ont pourtant cédé aux sirènes du capitalisme, se mettant aux services des plus offrants. Cette pratique aura eu raison de leur influence sur Cyrodiil, cédant sous les multiples flux migratoires.

Les flux migratoires

Combats

On peut regrouper les flux migratoires en trois grandes tendances : l'Alliance de Daguefilante, le Domaine Aldmeri et le Pacte de Coeurébène. Les membres de ces trois groupes sont imperméables à toutes interactions autre que des moeurs violentes et se reconnaissent par le biais d'un système de couleur. On peut imaginer des alliances temporaires entre deux parties pour taper sur un troisième, mais la finalité reste de se battre pour son propre camp en gagnant renommé et points d'Alliance.

Ces groupes sont itinérants et aucune installation ne revêt un caractère définitif. Une faction peut très bien planter sa bannière sur un tas de pierre, il y aura forcément un moment où une autre faction viendra le brûler pour placer le sien. Il n'est pas nécessaire de jeter de l'huile sur le feu pour envenimer la situation.

Les endroits à visiter

Siège

Les principaux monuments de Cyrodiil relèvent d'un caractère militaire, chacun souhaitant protéger ses intérêts. Des murailles rendent certains passages obligatoires, mais le principal atout touristique de Cyrodiil se trouve dans ses forts. D'une architecture austère pour s'appliquer à son rôle intrinsèque, les forts de Cyrodiil sont de la pierre de qualité et il faudra bien la pilonner de manière continue pour espérer faire une brèche. Les armes de sièges sont d'ailleurs prévues pour cet usage.

Certaines structures sortent du lot, elles recèlent des trésors que tout le monde convoite. Les reliques sont la principale raison pour les différentes factions de se taper dessus, en dehors évidemment du plaisir de trucider son prochain.

Les joueurs désirant s'éloigner des monuments les plus visités écumeront la campagne, voire tenteront des objectifs plus mesurés tel que les points de ressources entourant les forts.

Se déplacer dans Cyrodiil

Il est essentiel de se pencher sur la carte de Cyrodiil pour prévoir ses déplacements :

Cyrodiil

Les lignes de couleurs indiquent la possibilité de se téléporter directement sur un lieu donné. Les structures entourées d'une aura jaune précisent une attaque en cours, pour une animation garantie. Les croix précisent les points chauds du moment.

La difficulté se trouve au niveau du déplacement entre le fort et les lieux des combats. Habilement placés, les bandits de grand chemin font régulièrement la peau aux inconscients qui tracent tout droit ou utilisent les routes évidentes entre un point de téléportation et les combats en cours.

L'usage de la monture est vivement déconseillé. La tentation de se déplacer plus vite peut jouer bien des tours. C'est le meilleur moyen d'engager un combat avec une bonne part de sa vie entamée. Les déplacements en groupe sont globalement à privilégier, voire une obligation si l'on veut se déplacer à cheval à moins de se trouver dans un secteur excentré.

Furtivité

La furtivité se révèle être un atout essentiel pour se déplacer en toute sécurité ou tendre des embuscades. Les joies du traquenard demandent néanmoins quelques précautions. Il faudra privilégier les vues dégagées pour éviter de fondre sur une cible qui se révèlera être suivie par une compagnie entière. Les lignes droites et routes peuvent prendre la forme d'une autoroute en heure de pointe. Il faudra alors envisager de se décaler pour, certes, avoir moins de cibles mais surtout moins de risques.

Les bons plans

Lorsqu'on aborde le PvP de The Elder Scrolls Online, le MMORPG relève ses exigences et il faudra savoir s'adapter à ses conditions de jeu. La guilde est le meilleur moyen de profiter pleinement de l'expérience PvP, à la fois en transport en commun (bus), mais aussi en petit comité pour graviter autour des combats. Un petit groupe bien entrainé peut prétendre s'attaquer à des adversaires plus nombreux, tout en profitant du terrain et de la furtivité pour échapper aux cibles trop importantes.

Définir un raccourci pour déplacer la caméra permet de scruter vers tous les horizons et profiter pleinement du paysage, tout en se préservant d'une attaque dans le dos. La vue à la première personne, idéale pour prendre des photos, est complètement à oublier en PvP diminuant trop le champ de vision.

Il est également possible de grouper à la va-vite et de suivre la masse. Sans vous garantir de recevoir des soins ou une résurrection en cas de mort violente, on peut au moins se prémunir des petites attaques et profiter un minimum des combats.

Déplacement

Se contenter de suivre sans grouper peut permettre de glaner quelques récompenses, ou des soins de zone mais cela limitera les synergies possibles avec les autres joueurs, pour des combats aux issues bien plus aléatoires. La furtivité accessible à tous permet de combler une partie de la solitude, notamment pour l'engagement des combats sans toutefois en garantir l'issue.

Les MMORPG modernes peuvent faire oublier qu'il est nécessaire de grouper pour aller au bout de l'aventure. La progression PvE d'Elder Scrolls Online est d'ailleurs dans cette tendance. Néanmoins, il est vivement recommandé de trouver des compagnons d'aventures pour profiter pleinement de votre voyage sur les terres de Cyrodiil.

Bibliographie :

Réactions (36)


  • En chargement...

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

358 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

584 joliens y jouent, 882 y ont joué.