Présentation de la princesse Svana et de Fennorian

Le site officiel présente 2 nouveaux personnages.

La première présentation concerne la princesse Svana, fille du Haut-roi Svargrim, sous la forme d'un rapport de Brondold adressé au Roi-Scalde Jorunn.

La princesse Svana est assez atypique ; habituée d'une taverne de  Solitude, et n'appréciant ni les intrigues politiques ni les réceptions officielles, elle semble s'être brouillée avec sa famille et préfère ne pas en parler ; elle ne veut pas non plus être appelée princesse.

Outre un certain talent pour le chant et danser sur les tables, elle semble être au faite de toute l'actualité de Solitude et pourrait s'avérer un allié de poids dans ces terres plutôt hostiles.

Le deuxième personnage présenté est Fennorian, un vampire.

Présenté par une chroniqueuse de Haltevoie, visiblement sous le charme de ce vampire, on en apprend beaucoup sur le passé de Fennorian, même si on ignore son lien avec le comte Verandis, ainsi que les circonstances de sa transformation en vampire.

Semblant particulièrement doué pour l'alchimie, il a aussi un fort goût pour l'aventure. Même s'il n'a que récemment été sur le terrain, il ne fait aucun doute que ses aventures le mèneront en Bordeciel...

Les annonces officielles :

 

Obstinée et rebelle, Svana préfère de loin la bière en bonne compagnie dans une taverne nordique aux luxes de la cour du Bordeciel occidental. Apprenez-en plus sur la fille du roi Svargrim, brouillée avec son père, dans notre nouvelle Présentation d’un personnage !

À mon suzerain, Jorunn le Roi-scalde,

Veuillez pardonner mon rapport tardif. Mon arrivée à Haafingar n'est pas passée inaperçue et j'ai dû faire profil bas jusqu'à ce que les gardes se désintéressent de moi. Les gens de Solitude se méfient des étrangers, mais je ne saurais dire s'il s'agit là du climat habituel ou si quelque chose les a mis sur la défensive. J’ai basé mes opérations à l'auberge du Troll solitaire en attendant de pouvoir établir ma couverture et m'installer parmi les résidents. J'avais espéré me fondre plus facilement dans la masse, mais l'endroit semble surtout s'adresser à une clientèle d'habitués. De fait, je me suis retrouvé en compagnie assez inattendue au bar.

Deux piliers de comptoir m'ont immédiatement repéré comme étant un nouveau venu. Ils sont venus m’aborder, visiblement à la recherche d’une bonne poire pour payer leur boisson. Comme quelques tournées ne sont pas cher payées pour obtenir des informations, je me suis laissé faire. C’est ainsi que j’ai appris que le rapport sur la famille royale de Solitude laissait à désirer. Malgré les rumeurs de sa disparition, voire de sa mort, la princesse Svana est plus vivante que jamais. Je peux le garantir, puisque c’était l’une des deux habitués qui m’ont accosté pour des boissons gratuites au bar.

J'ai d’abord cru à une ruse destinée à duper l'étranger crédule. Un jeu dangereux, quand on connaît le tempérament du haut-roi. Mais personne dans la taverne n'a bronché lorsque le fanfaron d'orque qui l'accompagnait m'a annoncé que je me trouvais en présence de la famille royale. Le fait est que la jeune femme à la chevelure de feu et au sourire narquois est bel et bien la fille du haut-roi Svargrim.

« On est le comité d'accueil, tu peux me rendre hommage autant que tu voudras, a-t-elle déclaré en me glissant sa chope sous le nez. Abstiens-toi juste de m'appeler princesse. »

Je n'avais pas prévu de prendre contact avec la famille royale, simplement de préparer le terrain pour l'arrivée de Lyris Titan. Mais en tant qu'espion, l’opportunité était trop belle pour la laisser passer. J'ai donc passé le reste de la soirée en compagnie de Svana et son acolyte, Maugh l'Orque. Nous avons bu ensemble et je les ai laissés me régaler de leurs dévergondages. Je ne saurais juger de ses pas sur une valse de Jarl, mais Svana sait danser sur les tables avec une grâce que je ne pensais jamais revoir si loin de Morrowind. Et bien que les paroles lui aient certainement été soufflées par Maugh, elle a probablement reçu des leçons de chant du Collège des Bardes.

Si je n'avais pas laissé la moitié de mes boissons dégouliner le long de mon menton, je n'aurais jamais réussi à rivaliser avec leur descente.

De fait, Svana et Maugh n'avaient rien d'un comité d'accueil officiel. La princesse n'éprouve absolument aucun intérêt pour les affaires du royaume et la politique en général, ce qui n'a pas été vu d’un bon œil par sa famille. Elle semble s'être brouillée avec le roi et la reine ; c'est pourquoi cela fait des années que personne ne l'a vue lors des réceptions officielles. Cela aurait été trop beau de devenir par hasard le confident d’un membre proche de la famille royale, mais Svana peuttoutefois s'avérer utile. Même s'ils ne sont plus en bons termes, elle connaît le haut-roi Svargrim et la reine Gerhyld mieux que quiconque.

Je dois cependant rester prudent pour lui soutirer des informations. Elle n'aime pas parler de sa famille et cela a tôt fait de doucher sa bonne humeur débridée. Cela dit, son côté espiègle et rebelle pourrait tourner à notre avantage si Svargrim refuse de coopérer avec nous. Je pense qu’il serait possible de l'inciter à agir dans notre intérêt, juste pour contrarier son père.

À défaut d'autre chose, Svana et Maugh sont au parfum de tout ce qui se passe à Solitude. Ils ont déjà laissé échapper quelques informations concernant d'autres étrangers que mon instinct me dicte d'examiner de plus près. Kyne soit louée pour la soif intarissable de la princesse ! Je serais sur la piste des Sorcières de Crève-Nève bien avant l'arrivée de Lyris, votre majesté. Je ne reprendrai pas contact avant cela.

Pour Bordeciel !

Brondold,

Que vous cherchiez des informations sur le Cœur noir de Skyrim ou de nouveaux camarades de boissons pour votre tournée des tavernes du Bordeciel occidental, n'hésitez pas à retrouver Svana à Solitude. Abstenez-vous juste de l'appeler princesse ! Avez-vous hâte de trinquer avec Svana ? Dites-le-nous sur Twitter @TESOnline_FRInstagram, ou Facebook.

Prochain opus du Cœur noir de Skyrim, la saga de l'année, The Elder Scrolls Online: Greymoor arrivera le 26 mai pour PC/Mac et le 9 juin pour Xbox One et PlayStation®4. Préachetez Greymoor dès maintenant en édition dématérialisée pour recevoir des récompenses bonus et un accès immédiat à la monture Destrier Brise-fort en jeu (exclusivement pour l'édition dématérialisée, offre soumise à condition). Ne passez pas à côté !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Érudit, enquêteur et vampire, Fennorian parcourt Tamriel à la recherche de ses secrets et savoirs oubliés. Apprenez-en plus sur ce jeune membre de la Maison Corbeguet dans notre nouvelle Présentation d’un personnage !

À propos de l'érudit vampire Fennorian

Par Zéphrine Frey, chroniqueuse de Haltevoie

Mon travail au service du roi Émeric me conduit dans de nombreux endroits inhabituels, tel que le château de Corbeguet. Je m'y trouvais donc la nuit où le comte Vérandis Corbeguet ramena chez lui un nouveau pupille. L'érudit vampire, Fennorian. Oh. Pardon. J'oublie souvent que tout le monde n'est pas au courant des plus sombres secrets du royaume. Ce n'est pas de notoriété publique, mais Vérandis est un vampire. En fait, tous les membres de la maison Corbeguet le sont. N'en soyez pas alarmé, ce sont de bons vampires. Le comte et le roi sont en bons rapports. On pourrait même parler d’amitié, j’imagine. Ils se vouent un respect mutuel, mais je crois que cela va plus loin que cela.

Mais revenons au château de Corbeguet. J’attendais de remettre un message au comte Vérandis. Il était absent, mais ses élèves attendaient son retour sous peu, et me permirent avec grâce de patienter sous leur toit. L'orage qui assiégeait le château depuis le matin avait redoublé d’intensité à la nuit tombée. Ses pupilles, Adusa-daro la Khajiit et Gwendis l'elfe des bois, profitaient d'un dîner tardif avec Kalin, leur serviteur de sang. Nous discutions gentiment, mais je devais me retenir de ne pas bondir pour leur faire retirer les crocs du pauvre homme. Après tout, il offrait son sang de son plein gré, me répétai-je. De plus, elles n'allaient pas le vider complètement non plus. Finalement, les portes de la grande salle s'ouvrirent à la volée. Dans toute sa splendeur, le comte Vérandis se découpa sur les éléments déchaînés derrière lui.

Il n'était pas seul. À ses côtés, se tenait un Haut-Elfe famélique, trempé jusqu'aux os, avec l'air hébété d'un chiot égaré.

« Vise un peu ce que le comte a ramené, ronronna Adusa.

— Ça a l'air appétissant, renchérit Gwendis.

— C'est pour nous ?

— Surveillez vos manières, mes enfants, » rétorqua Vérandis avec son habituelle sévérité mêlée d'affection. « Et dites bonjour à votre nouveau frère, Fennorian. » présenta-t-il en guidant ce dernier dans la pièce.

Physiquement, Fennorian avait l'air plus proche en âge de Gwendis que d'Adusa. Tandis qu'il séchait près du feu, je ne pus m'empêcher de remarquer ses cheveux longs et indisciplinés, son regard enflammé et sa mine grave. Je suis assez âgée pour être la grand-m… enfin la grande sœur de ce jeune homme, mais cela ne me rend pas pour autant insensible à son charme. Ce spécimen semblait tout à fait inconscient de l’attraction qu’il pouvait inspirer. Il est possible que cela ait joué un rôle dans les efforts que je fis par la suite pour me rendre au château chaque fois que je passais dans les environs de Fendretour.

Chaque fois que je me rendis à Corbeguet par la suite, Fennorian était présent. Cela nous permit d’avoir plusieurs conversations autour de ses expériences alchimiques ou des documents qu’il étudiait dans l'impressionnante bibliothèque du comte. C’est lui qui se chargeait des recherches pour le reste de la maison Corbeguet, dispersée aux quatre coins du pays sur ordre du comte. Car, voyez-vous, en plus d'être une famille noble de premier plan, les Corbeguet se consacrent également à la lutte contre les clans de vampires malveillants, les sangrebêtes sauvages et toute autre menace du genre pesant sur le royaume. Pendant un certain temps en tout cas, le comte préférait donc garder Fennorian sous son toit. L'érudit maussade n'avait pas encore eu l'occasion d'aller sur le terrain, et cela le rendait d'autant plus morose.

Je n’ai jamais réussi à le faire s’épancher sur ses origines, ni sur les circonstances dans lesquelles Vérandis l'avait trouvé. En fait, le sujet mettait Fennorian mal à l'aise, alors je n'ai jamais insisté. Je ne pense pas que Vérandis l'ait créé, mais j'ai la ferme intuition qu'ils sont apparentés d'une manière ou d'une autre. Compte tenu de l'âge réel du comte, j'imagine que Fennorian est une sorte de lointain descendant. Quelle qu'en soit la raison, le jeune homme et le comte ont manifestement un lien privilégié. Vérandis et Fennorian se comportent en père et fils à tous égards. Au-delà de cela, je ne fais que supposer, mais je suis convaincue que la situation qui les a réunis, quelle qu'elle fut, fut terrible pour Fennorian. Pourquoi sinon refuserait-il d'en parler ?

Lors de ma dernière visite en date, le château bourdonnait d'activité. Adusa et Gwendis se préparaient à partir en mission de leur côté, tandis que Fennorian faisait des allers-retours frénétiques entre une demi-douzaine de postes de travail alchimiques. Il ajouta quelque chose à l'un, retira quelque chose à l'autre, puis combina le contenu d'un récipient d'un troisième avec une fiole d'un quatrième. Une bouffée de fumée bleue jaillit de la fiole, provoquant un léger sourire qui illumina brièvement le visage de l'érudit vampire. Il se tourna puis remit la fiole à un membre de la garde de Taillemont. « Apportez cela aux guérisseurs. Cela devrait enrayer l'épidémie. » Une fois de plus, je fus impressionnée par la vivacité d'esprit du jeune vampire et son approche scientifique de chaque problème. Profitant de ce répit dans l'effervescence, je décidais de m'enquérir de ce qui m'amenait au château.

« Adusa-daro, dis-je en m'adressant à la plus âgée des pupilles de Vérandis, pourrais-je m'entretenir avec le comte ? Je suis ici au nom du roi, pour une affaire urgente.

— Le comte n'est… pas disponible, répondit la Khajiit en secouant la tête. Comment puis-je être utile ? »

L'absence de Vérandis n'avait rien d'inhabituel et j'avais déjà eu affaire avec Adusa par le passé. Je lui exposais donc brièvement la situation. Des éclaireurs avaient repéré près de la garnison de Bangkoraï un groupe de mercenaires nordiques, répondant au nom de Draugriens, en train de fouiner du côté des cavernes à proximité. Le roi Émeric voulait que le comte Vérandis se penche sur la situation. Adusa réfléchit à la question un moment puis hocha la tête lorsqu’une idée germa dans son esprit.

— Gwendis et moi avons déjà une mission à remplir, expliqua-t-elle, mais je pense que Fennorian est prêt à quitter le château pour une courte période.

Sa déclaration parut surprendre tant Fennorian que Gwendis. Il commença à protester, mais Adusa le fit taire d'un infime geste. Elle le fixa du regard et attendit qu'il baisse les yeux.

— Oui, Sœur, admit-il enfin, je comprends. Je suis prêt.

Le trio quitta les lieux sous mes yeux. Adusa et Gwendis partirent gérer je ne sais quelle crise requérant l'attention de la maison Corbeguet, et Fennorian, son paquetage remplit de livres et de fournitures alchimiques, partit enquêter sur les Draugriens. Je croisai les doigts pour que Vérandis l'ait aussi bien formé que ses autres protégés. J'avais l'intuition que cette histoire de Draugriens cachait plus que ce que le roi Émeric ou moi-même suspections.

Vous pouvez d'ores et déjà rencontrer Fennorian dans le Sépulcre profane (donjon du Pack de jeu téléchargeable Harrowstorm), mais vous pourrez également le croiser dans le Chapitre Greymoor à paraître prochainement. Racontez-nous si vous avez hâte de collaborer avec ce jeune vampire prometteur pour enquêter sur le Cœur noir de Skyrim sur Twitter @TESOnline_FRInstagram, ou Facebook.

Prochain opus du Cœur noir de Skyrim, la saga de l'année, The Elder Scrolls Online: Greymoor sortira le 26 mai pour PC/Mac et le 9 juin pour Xbox One et PlayStation®4. Préachetez Greymoor dès maintenant en édition dématérialisée pour recevoir des récompenses bonus et un accès immédiat à la monture Destrier Brise-fort en jeu (exclusivement pour l'édition dématérialisée, offre soumise à condition). Ne passez pas à côté !

Réactions (1)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

423 aiment, 131 pas.
Note moyenne : (598 évaluations | 52 critiques)
7,5 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(277 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

646 joliens y jouent, 994 y ont joué.