High Isle : Présentations de Braise et d'Isobel

ZOS présente les 2 prochains compagnons, Isobel Véloïse et Braise.

Fidèle à son habitude, c'est de manière roleplay que le site officiel présente les 2 compagnons que l'on pourra recruter dans High Isle, Isobel Véloïse et Braise.

Isobel nous est présentée via une lettre du chevalier commandant Jourvel à la duchesse Éléa Dufort. Il lui conseille de l'observer à l'avenir, car celle-ci, amie d'enfance de sa fille, lui apparaît comme une apprentie chevalier prometteuse et s'attend à ce qu'elle remporte une place de chevalier lors du prochain Tournoi de Saphir.

Il la décrit comme motivée, aspirante à entrer dans un ordre chevaleresque depuis toujours et étant une apprentie (dans sa maison) studieuse, dévouée, intrépide et généreuse, tout en étant capable de quelques facéties et une amatrice de livres de chevalerie et d'amour. 

Il sera possible de la trouver et de lui proposer de nous accompagner (une fois sa quête menée à bien) à Castel Caraque.

Braise est mise en avant dans la lettre écrite par son mentor, le magistère Irin à son ami Emilien. Il lui raconte les détails de leur rencontre dans une caravane marchande et les raisons pour lesquelles il lui a proposée de devenir son apprentie, ce que Braise a accepté sans aucune hésitation.

Il poursuit en expliquant que, malgré son talant inné pour la magie, et le potentiel impressionnant qu'elle possède, il lui est difficile de lui enseigner la magie, Braise préférant expérimenter et utiliser sa magie lors d'exercices pratiques, plutôt que suivre une formation et lire des livres, et pense qu'il lui serait peut-être sage d'étudier auprès de quelqu'un plus à même de s'adapter à son énergie.

Vous pourrez faire la connaissance de Braise, et l'inviter à voyager à vos côtés (là aussi, une fois sa quête terminée) à Tor Draioch.

A noter que ces deux compagnons seront plus développés quant à leurs répliques et quêtes que les précédents (Mirri et Bastian) .

Les articles officiels :

e17109988446ee3da360020f0d95e6b9.jpg
 

Découvrez l’un des chevaliers aspirants les plus doués de l’Île-Haute (et un compagnon à recruter), Isobel Véloïse.

Une lettre du chevalier commandant Jourvel à la duchesse Éléa Dufort

Duchesse Éléa,

Salutations et respect, comme toujours. Comme me l’a demandé votre intendant, j’ai rassemblé quelques notes sur mon chevalier aspirant le plus prometteur, ainsi que quelques informations sur le Tournoi de Saphir de cette année.

Je m’attends à ce que le tournoi soit glorieux. Plusieurs de nos écuyers trépignent d’impatience à l’idée de passer à l’étape suivante. Certains viennent même d’Orsinium ! Avec autant d’aspirants, nous aurons des duels, des festins et des compétitions de toutes sortes pendant plusieurs jours. J’ai fait venir des marchands réputés de la Baie de Gonfalon et du continent afin que la foule ne manque de rien, et mon intendant, Nilsmon, m’assure que tout est prêt.

J’ai conscience que les récents événements de l’archipel des Systres ont été troublants. Les rumeurs concernant ces chevaliers renégats sur les routes m’incitent à la prudence. Mais rassurez-vous, avec tous les défenseurs du château, nul n’oserait attaquer le site du Tournoi de Saphir.

L’Ordre de l’Albatros, l’Ordre de Chêne et l’Ordre du Nœud de fer ont tous hâte d’ouvrir la compétition, mais je peux vous dire en confidence que je sais qui gagnera l’une des places de chevalier tant convoitées.

Elle s’appelle Isobel Véloïse. Vous aurez peut-être vu son nom dans mes précédents courriers, généralement en rapport avec ma fille, Aurélia. Elles sont très bonnes amies depuis leur enfance, lorsqu’elles parcouraient les collines autour du château pour jouer aux chevaliers et aux princesses. Isobel était toujours le chevalier.

Depuis qu’elle est en âge de tenir un bâton dans le but de charger un Daedra imaginaire, Isobel rêve d’entrer dans un ordre chevaleresque. Vous reconnaissez assurément son nom de famille. Il s’agit bien des Marchands Véloïse, dont les produits parcourent les mers entre l’archipel et Vvardenfell.

Son père, Delven Véloïse, était un ami proche de feu mon mari. Lorsqu’il devint évident que les ambitions d’Isobel n’étaient pas une simple passade, je lui proposai une place dans ma maison. Elle y étudie depuis avec diligence pour intégrer les ordres.

Elle est dévouée, intrépide et généreuse. Tout ce dont on peut rêver chez un chevalier. Le seul reproche que je ferais, si l’on insistait pour que je le fasse, serait… comment dire ? Elle est quelque peu pataude. Il lui arrive d’agir avec facétie, ou de faire des commentaires que l’on entendrait d’une femme sans éducation et moitié moins vieille. À dire vrai, c’est aussi un rat de bibliothèque. Elle passe bien trop de temps à lire des histoires fantaisistes sur la chevalerie et l’amour.

Mais tout cela n’est que peu de choses. Que ce soit cette année ou la prochaine, Isobel Véloïse deviendra chevalier. Et croyez-moi, votre grâce. Elle laissera son empreinte sur le monde. Dame Isobel Véloïse de l’Île-Haute, Chevalier des Systres. Fière aventurière. Héroïne.

Je vous suggère de l’observer autant que je le fais.

Veuillez croire, ma dame, en l’expression de mes salutations respectueuses,

Chevalier commandant Jourvel

Lorsque vous commencerez vos aventures sur l’Île-Haute, vous aurez l’occasion de rencontrer Isobel et de la recruter, puisqu’il s’agit de l’une des deux Compagnons uniques du Chapitre. Emmènerez-vous cet aspirant chevalier à l’aventure sur l’archipel des Systres ? Allez la chercher à Castel Caraque, et dites-le-nous via TwitterInstagram ou Facebook !

The Elder Scrolls Online: High Isle arrivera sur PC/Mac et Stadia* le 6 juin, et sur Xbox et PlayStation le 21 juin. Préachetez High Isle dès maintenant pour recevoir des récompenses bonus uniques et gagner immédiatement accès à la monture Élan pâlegivre.

*Disponible seulement dans certains territoires.

 

______________________________________________________________________________________________

576fdea14661f45550f0f993d1e1d46a.jpg
 

Qu’obtient-on lorsqu’on mélange une aptitude pour la magie, beaucoup de charisme et une tendance à s’attirer régulièrement des ennuis ? Voici la réponse ! Faites la connaissance de Braise, l’un des nouveaux Compagnons de High Isle, sujet de nos nouvelles Présentations !

 

Emilien,

Cela fait trop longtemps que nous ne nous sommes parlé. J’ai des nouvelles, et l’affaire ne peut tout bonnement pas attendre mon prochain voyage en Glénumbrie. Quoique je te raconterai certainement toute l’histoire devant un verre, avec toutes ces histoires de dangers sur les routes et en mer, je ne sais quand je pourrai venir. Alors tu devras te contenter de cette version pour le moment.

J’ai une nouvelle apprentie. Allons, je sais ce que tu penses ! En temps ordinaire, cela n’aurait rien de remarquable. J’ai eu de nombreux apprentis à mon service, après tout. Mais je t’assure qu’aucun n’était comparable à Braise.

J’ai rencontré cette jeune Khajiit par le plus grand des hasards. Elle travaillait pour une caravane marchande, et lorsque je croisai leur route, je la vis user de magie pour le compte de ses employeurs. Il y avait tant d’enthousiasme dans sa forme que j’en restai pantois. Sa technique manquait d’élégance, je te l’accorde. Chaotique, vulgaire, et clairement dénuée de toute formation convenable. Mais lorsqu’elle lança son sort, il y avait quelque chose dans ses yeux que je ne pouvais pas ignorer. Une passion ardente, un appétit pour la magie à l’état brut !

Je ne perdis pas une seconde pour lui proposer mes services. À ma surprise, elle accepta presque sans hésiter. Elle n’avait que peu de possessions matérielles, rien qu’un simple paquetage qu’elle épaula en saluant ses anciens employeurs de la main avant de m’emboîter le pas. Impressionné par l’aisance avec laquelle elle changeait de vie, je lui en fis la réflexion. Avec un éclat de rire, elle me répondit : « Je reste rarement longtemps au même endroit. »

J’aimerais pouvoir te dire qu’une fois arrivé à Tor Draioch, il ne me fallu que quelques semaines pour faire de Braise une jeune mage remarquable. Mais ce n’est pas le cas. Oh, crois-moi, j’ai vu juste sur son potentiel. Braise est une magicienne extrêmement talentueuse. Son aptitude naturelle dépasse de loin tout ce que j’ai pu rencontrer. Mais c’est justement là que le bât blesse. Son talent est si prononcé, si fort, que les études et l’apprentissage académique ne l’intéressent pas. Braise veut créer. Lancer. Son désir de laisser la magie s’écouler est insatiable.

Si j’étais plus jeune, je parviendrais peut-être à l’accompagner sur cette voie. Mais en l’espèce, j’ai toujours trois pas de retard ! J’ai essayé de lui faire comprendre l’intérêt d’étudier dans une maison de guilde, ou à tout le monde d’ouvrir un livre, mais elle refuse d’en entendre parler. Elle souhaite apprendre en pratiquant, et m’importune perpétuellement pour que je lui enseigne une nouvelle technique, un nouveau sort. Je lui donne satisfaction lorsque j’en suis capable, car son enthousiasme est décidément contagieux. Et tout Tor Draioch se porte mieux si je suis là pour superviser ses expérimentations magiques. Sans moi, elle aurait déjà incendié la tour dans son impatience.

Je pense que tes conseils me seraient utiles, ma vieille amie. Je me suis pris d’une grande affection pour Braise. C’est une bonne élève, une mage douée, et l’une des élèves les plus douées que j’aie eu le plaisir de former. Mais elle m’épuise ! Vous n’imaginez pas l’énergie qu’elle est capable de déployer. Il ne fait aucun doute qu’un cœur pur et sincère bat au centre de tout son chaos, mais même moi, je peine parfois à traverser cette tempête.

Je sais qu’elle serait capable de prodiges si elle acceptait de suivre une formation. À moins que je ne sois pas la bonne personne pour l’encadrer ? Je ne voudrais pas que, par ennui, elle parte avant de me sembler prête. Les problèmes semblent la suivre à la trace. Au moins ici, je peux la garder à l’œil. Mais je ne sais pas combien de temps encore j’en aurai le courage !

Je serais reconnaissant de tous les conseils que tu pourras me donner. J’espère te voir prochainement, pourvu que Braise n’ait pas eu raison de moi avant notre rencontre.

Bien à toi,

Magistère Irin

Le talent inné de Braise pour la magie est indéniable, et son enthousiasme est contagieux. Si vous la recrutez comme compagnon, elle pourrait introduire un certain chaos dans votre quotidien d’aventures. Vous rencontrerez Braise sur l’Île-Haute, près de Tor Draioch, juste au nord de la Baie de Gonfalon. Êtes-vous impatient de la rencontrer, et le chevalier Isobel, dans notre nouveau Chapitre ? Dites-le-nous sur TwitterInstagram et Facebook.

Le Chapitre The Elder Scrolls Online: High Isle arrivera sur PC/Mac et Stadia* le 6 juin, et sur Xbox et PlayStation le 21 juin. Préachetez High Isle pour recevoir des récompenses bonus exclusives au lancement, et accéder immédiatement à la monture Élan de Pâlegivre.

*Disponible seulement dans certains territoires

 
Source : https://www.elderscrollsonline.com/fr/news

Réactions (3)

Afficher sur le forum