Présentation des bandes dessinées de Maria

Le site officiel présente les bandes dessinées de Maria.

Dans un nouvel article partageant les créations des joueurs, le site officiel se penche sur les bandes dessinées (qui sont, en fait, plutôt des dessins que des bandes dessinées) de Maria, le tout accompagné, comme c'est souvent le cas pour ces contenus, d'une interview. Celle-ci revient brièvement sur la découverte de TESO et les habitudes de jeu de la dessinatrice, mais se concentre surtout sur on oeuvre, dont les processus de dessins, les inspirations, le choix de ses sujets...

Vous retrouverez évidemment, en fin d'article, un lien vers son Tumblr et son DeviantART, où retrouver plus de ses dessins.

L'article officiel

Maria prend ses personnages et PNJ préférés de The Elder Scrolls Online et les met en scène dans des bandes dessinées colorées. Nous avons discuté avec elle de son art, de son aspiration et de son travail dans notre nouveau Coup de projecteur sur la communauté !

Vous avez créé des illustrations saisissantes autour de différents jeux. Qu'est-ce qui vous a donné envie de dessiner les personnages et PNJ de The Elder Scrolls Online ?

Déjà, merci ! À dire vrai, j'adore créer des personnages. Que je les développe ou qu'ils restent à l'état d'esquisse, c'est toujours un exercice amusant, qu'on soit écrivain ou dessinateur, de jouer avec les personnalités et les conceptions graphiques.

ESO m'a apporté de nombreuses choses à faire avec mes personnages. Au début, je n'aurais pas cru en avoir autant, mais au fil de ma progression dans le jeu, je me disais « Oh, je veux un personnage qui serait un Exalté » ou « Il me faut vraiment un Psijique ! » Le jeu offre vraiment une grande liberté à ce niveau, grâce à ses nombreux styles d'armure, déguisements, familiers et montures. Entre ça et le créateur de personnages, j'ai voulu créer plusieurs personnages et expérimenter avec leur aspect, leur thématique et leur personnalité.

Vous dessinez souvent les personnages d'ESO dans des activités amusantes ou dynamiques, comme votre récente illustration sur la plage. Qu'est-ce qui vous plaît dans ces scènes ludiques avec ces personnages ?

J'aime vraiment ces histoires dans ESO, avec les éléments joyeux et tous les sujets graves. Voilà pourquoi j'ai parfois envie d'imaginer un scénario plus léger, surtout après une aventure aussi chargée que Summerset. Dans les espaces de fans, on voit souvent des univers fictifs où il ne se passe rien de grave et où tout le monde est heureux.

Ça peut paraître idiot, mais cela reste une façon amusante d'explorer les personnages. Et on trouve difficilement plus amusant que d'imaginer les personnages à la plage ! Je trouve ces dessins très apaisants, et je retrouve toujours le sourire en dessinant mes personnages préférés occupés à des activités frivoles. Comme s'ils prenaient des vacances loin des événements apocalyptiques de leur quotidien. 

Comment caractérisez-vous votre style, et quelles sont ses influences ?

Eh bien, les amateurs de l'animation classique de Disney et Dreamworks reconnaîtront facilement mon style. Je puise beaucoup d'idées dans les anciens dessins animés en 2D, mais comme tout artiste, j'y mets un peu de moi-même. J'ai toujours voulu voir mes jeux et mes personnages préférés dans un style d'animation 2D, comme dans un dessin animé des années 1990.

J'aime quand des gens me disent « Je n'en reviens pas de voir Vivec dessiné à la Disney. » J'ai vraiment l'impression d'apporter quelque chose à la communauté. 

Vous vous êtes récemment concentrée sur le Dieu mécanique Sotha Sil, mais vous avez aussi dessiné son frère du Tribunal, Vivec. Qu'est-ce qui vous séduit chez les demi-dieux des Elfes noirs ?

Puisque je ne connaissais pas les jeux Elder Scrolls classiques, ni cet univers avant de jouer à ESO, je trouve l'histoire du Tribunal nouvelle et passionnante. J'ai commencé à jouer avec l'extension ESO : Morrowind, donc ma première activité fut d'aider les habitants de Vvardenfell.

Nous nous attachons tous à nos premières expériences dans un jeu, alors que tout est un peu inquiétant et excitant. Et c'est ce que j'ai ressenti pendant l'arc narratif de Vvardenfell. C'était amusant et mystérieux, intimidant et intrigant, et cela a développé mon intérêt pour le Tribunal.

Je dois aussi faire remarquer que mon amour pour Sotha Sil vient entièrement du fait que Clockwork City est mon Pack de jeu téléchargeable préféré, et que tout ce contenu m'a fascinée.

Finirons-nous par voir Almalexia ?

J'ai déjà dessiné Almalexia, mais avec son modèle et son apparence classiques, car je ne l'avais pas encore rencontrée dans ESO. J'ai vraiment appris à apprécier ce personnage, et je la dessinerai BEAUCOUP à l'avenir, pour l'amener au même niveau que les deux autres dieux.

Vous vous êtes aussi concentrée sur certains membres de l'Ordre psijique, comme Valsirenn. Qu'est-ce qui vous attire chez les membres de l'Ordre et leur esthétique ?

L'Ordre psijique est l'un des rares éléments que j'ai conservés de The Elder Scrolls V - Skyrim, il y a des années. Il était enveloppé d'un certain niveau de mystère et de bienveillance, et malgré leur apparition très brève, j'ai toujours voulu en savoir davantage à leur sujet. Vous imaginez mon plaisir de poser le pied sur Artæum et d'intégrer l'Ordre !

D'un point de vue artistique, j'aime beaucoup l'apparence des Psijiques dans Summerset. Le thème aquatique et océanique, l'influence des coquillages et des coraux, tout cela est très rafraîchissant. C'est une apparence agréable, que j'aime beaucoup dessiner. Cela m'a menée à apprécier le personnage de Valsirenn, qui est captivante et charmante. 

Comment avez-vous découvert ESO ? Et quel genre de personnage jouez-vous ?

J'ai reçu ESO en cadeau à Noël, alors j'ai commencé à y jouer activement et m'y suis rapidement retrouvée happée. J'avais joué à d'autres MMORPG, j'étais en terrain connu, mais ESO proposait de nombreuses nouveautés à absorber. En soi, c'était déjà passionnant.

Je joue surtout des tanks. J'aime tanker en donjon et en Épreuve avec mon personnage principal, un chevalier-dragon Khajiit appelé Shi'rava. Mais je dispose d'un personnage pour toutes les classes et tous les rôles, même s'il me reste beaucoup à apprendre pour les maîtriser. 

Parlez-nous de votre processus. Comment passez-vous d'une idée à une œuvre finie ?

Généralement une scène, une situation amusante, une phrase de dialogue ou même de la musique que je peux lier à mes personnages préférés. Je me dis, Il faut que je dessine ça, il faut que les gens le voient !—et voilà le point de départ.

Je dessine principalement en numérique. Je commence donc avec une esquisse vague de la scène et des personnages pour capturer le mouvement du personnage, l'atmosphère et la lumière. Mais surtout pour trouver la personnalité de la personne que je dessine. Ensuite vient le crayonner plus précis, avec les détails anatomiques, avant de passer au trait, puis aux à-plats de couleurs.

La mise en couleurs est un processus assez tranquille, voire parfois long, et je sais qu'une fois terminée, l'œuvre sera plus près de ce que j'ai imaginé. Alors, je pourrai m'amuser à jouer avec les ombres, pour créer l'atmosphère.

Enfin, j'ajoute quelques changements pour donner vie au dessin, et c'est terminé ! Qu'il me faille quarante minutes ou quelques heures, je suis toujours satisfaite de regarder mon dessin terminé, et de le partager avec des gens qui (je l'espère) l'apprécieront autant que moi. 

Comment avez-vous développé votre art au fil des ans ? Avez-vous des conseils pour les dessinateurs qui voudraient progresser ?

Je suis principalement autodidacte, et j'ai du mal à voir ma progression. Mais l'on me rappelle souvent que j'ai fait des progrès au fil des ans, et cela me surprend toujours. Alors mon conseil, aussi cliché soit-il, est de continuer de dessiner, tout le temps. Même si vous ne montrez jamais vos œuvres à personne, même si c'est idiot, continuez de dessiner ce qui vous plaît.

Peu importe si le résultat n'est pas parfait. L'art sert à exprimer vos idées et vos émotions, et quoique vous dessiniez, vous aurez créé quelque chose qui n'existait pas auparavant, quelque chose que vous seul pouvez montrer, et c'est là toute sa magie. Dessinez chaque fois que vous le pouvez, même des croquis idiots, utilisez des références, regardez des objets, et d'autres illustrateurs qui vous inspirent, et croyez-moi, tout ça portera ses fruits. 

Où les fans pourraient-ils trouver vos autres œuvres ?

Je poste la plupart de mes dessins sur mon Tumblr grâce à son système de mots-clés très simple, et que cela permet de personnaliser la façon dont les gens voient mes créations. Je poste aussi souvent sur DeviantART, pour les gens qui n'ont pas encore l'habitude de Tumblr et préfèrent un site de partage d'art plus classique.

Un grand merci à Maria pour avoir partagé son histoire et ses dessins. Surveillez bien sa création… nous avons hâte de savoir qui elle va dessiner !

Si vous avez créé ou apprécié un contenu original et unique inspiré de The Elder Scrolls Online, signalez-le-nous via Twitter @TESOnline_FRInstagramTumblr, ou Facebook. Nous serons ravis de le partager avec le reste de la communauté ESO !

Source : https://www.elderscrollsonline.com/fr/news/post/26427

  • En chargement...

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

409 aiment, 125 pas.
Note moyenne : (571 évaluations | 52 critiques)
8,2 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(272 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

627 joliens y jouent, 956 y ont joué.