Rapport de l'Éclaireur V : Quartier des Nobles

Une petite garnison d'irréductibles Impériaux résiste à l'envahisseur dans un quartier résidentiel où les affres de la guerre sont encore manifestes.

Une ultime résistance dans la Cité Impériale

« Le Quartier des Nobles est une anomalie dans le plan d'invasion daedrique de la Cité Impériale. Tandis que tous les autres ont vu s'écouler rapidement deux mois d'une progressive occupation par l'ennemi, ce quartier-ci est encore figé à une heure où les affrontements font rage. Le capitaine Caudex y a réalisé un grandiose exploit en tenant tête depuis tout ce temps à l'envahisseur, lui refusant de fait la pleine occupation de la Cité Impériale. J'émerge dans le bâtiment le plus au nord du Quartier des Nobles à la recherche des clefs de ce succès, impatient de découvrir la recette de cette ténacité. Je reste pourtant sur mes gardes : d'expérience, je sais que les roses les plus belles sont également celles pavoisées des plus nombreuses épines. Et je sens déjà entre ces murs la rage de ses nouveaux propriétaires, tous certainement galvanisés à l'idée qu'une poignée de mortels réussissent à tenir tête au plan de Molag Bal.

Le succès de mon expédition dépendant principalement de ma discrétion, je ne suis pas longtemps resté retranché à l'étage du bâtiment m'ayant servi de point d'insertion : la visibilité y était superflue et nul ne doit vraiment s'attendre à réaliser des miracles en pareil inconfort. Je constate déjà les enjeux périlleux de ce quartier : des ruelles exiguës courent entre d'immenses manoirs dans lesquels l'ennemi se rassemble et lorgne sur la garnison en plein cœur du quartier. Quelques flammes dévorent encore les demeures et de nombreux murs déjà se sont écroulés ; il sera dangereux d'y circuler, mais au-dehors pourtant les jardins occupés par l'ennemi sont beaucoup trop visibles et ne proposent dès lors aucune alternative de qualité. Il s'agira par conséquent de ne jamais baisser la garde, de se méfier des ennemis à l'intérieur des bâtiments et pourtant d'en exploiter les judicieuses cachettes si d'aventure l'extérieur devenait trop hasardeux. »

Rapport de l'Éclaireur V : Quartier des Nobles

Là où manigancent les envahisseurs et les traîtres

« Je n'ai pas eu à attendre longtemps avant de poser les yeux sur les premières forces hostiles. Des membres de l'armée Kyn résident principalement à l'extérieur des demeures et observent le pourtour du quartier. Les plus dangereux groupes sont accompagnés d'Atronachs de glace, apparemment utilisés pour dégager les rues et pour éprouver les barricades avec leurs énormes bras gelés. Ils sont particulièrement actifs le long des murailles amenant aux autres quartiers. J'ai pu également faire la malheureuse rencontre du Baron Thirsk, un Crépuscule périlleux bien plus puissant que ses semblables ; son habitude est de fureter près de la caserne et de patrouiller non loin des remparts à l'ouest du quartier. Je recommande de lui consacrer une importance prioritaire et de ne surtout pas attirer son attention malicieuse sans être sûr d'avoir le renfort nécessaire. L'habituelle patrouille Xivkyn est plus éparse dans ce quartier : vous n'en trouverez que quatre, chacune positionnée dans le quart de territoire sous sa supervision.

Mais la menace la plus pesante est celle aussi qui m'insulte le plus : dans le Quartier des Nobles se trouvent les membres de la Légion Zéro. Il s'agit principalement de traîtres de l'armée Impériale ayant préféré Molag Bal à la Cité Impériale lorsque le choix s'imposa à eux. Pourtant, il y en a d'autres j'en suis sûr qui convoitent le pouvoir et les horreurs glaçantes de l'Oblivion. J'ai pu croiser le regard d'une poignée d'entre eux et celui-ci n'a plus rien d'humain, leurs yeux à présent occupés par un voile bleu ne dissimulant plus leur allégeance nouvellement prêtée au Prince des Manigances. Vous les trouverez la plupart du temps dans les différents manoirs du quartier, au rez-de-chaussée principalement ; d'autres recherchent le prestige que pourrait leur amener la capture de la garnison improvisée de Caudex et en occupent les environs, accompagnés d'Ogrims préparés pour un tel siège. N'épargnez aucun groupe ennemi : il n'y a que la mort qui devrait récompenser pareille traîtrise, tandis que nos vrais soldats se battent encore envers et contre tout. »

L'arrère-cour des manoirs ruinés fait l'objet d'une dangereuse surveillance

Jeux embourgeoisés dans le Quartier des Nobles

« Depuis mon point d'insertion au nord-est du Quartier des Nobles, j'ai parcouru la distance me séparant du nord-ouest en empruntant un itinéraire mouvementé à la fois par les ruelles et les demeures occupées. Longer la muraille au nord ne me semble pas judicieux puisque les forces daedriques y sont nombreuses, mais trop innocemment parcourir les bâtiments peut également amener à son lot de mauvaises rencontres. Il s'agit de préférer les étages quand ils sont à disposition. Le vaste manoir au nord-ouest du quartier abrite un éclat céleste, bien protégé cela dit par un Xivkyn patrouillant souvent au rez-de-chaussée. J'ai pris le temps de contourner cet adversaire en attendant son départ dans la rue voisine, puis en me faufilant dans le bâtiment sans attirer l'attention d'une poignée de membres de la Légion Zéro en faction ici, pour enfin grimper à l'étage et discrètement tirer profit de mon butin.

Ce jeu urbain ne m'est pas déplaisant, quoique perdre la vie doit être si facile dans un milieu aussi résolument hostile. Les petites places décorées près de chaque manoir sont des segments à éviter : il est difficile d'y évaluer le montant précis des ennemis sur place et la réclusion de tels endroits confie un plein désavantage stratégique. Je m'oriente sans plus tarder au sud de ma position en utilisant comme indice géographique la muraille à l'ouest du quartier. Je remarque prématurément l'accès vers les égouts au nord-ouest, accolé à l'armurerie des Nobles. C'est dans cette dernière que j'identifie une quantité importante d'ateliers favorisant la création du prestigieux butin du Noble. Nos soldats pourront certainement tirer un avantage de ces armes et armures uniques s'il est possible d'y amener un artisan compétent. Plutôt que d'emprunter la porte d'entrée, il est possible d'utiliser à bon profit le balcon livrant une excellente vue d'ensemble sur le sud de la position.

C'est depuis celui-ci que je constate une architecture daedrique semblable à celles bâties dans le Quartier de l'Arène. Un portail ouvert sur Havreglace permet aux forces ennemies d'envahir continuellement le secteur ; il est évidemment gardé par quatre soldats apparemment puissants, un Daedroth et probablement d'autres troupes prêtes à intervenir depuis l'autre côté. En prenant bien soin de quitter mon refuge et de franchir discrètement cet obstacle monumental, je distingue enfin l'une de ces salles scellées par la magie. L'accès ne sera donné qu'à ceux possédant des trophées de la Légion, ce qui est de fort bon augure pour quiconque serait prêt à vider les rues de ces abominables traîtres. J'en vois d'ailleurs une unité prête à assaillir la porte la plus au sud de la garnison au milieu du quartier. Je remarque que mon principal objectif se trouve dans cette direction et que derrière ces portes éprouvées se trouve certainement le fameux capitaine Caudex ayant résisté aux Kyn depuis deux mois déjà. »

La garnison symbolise l'héroïsme des Impériaux dans le Quartier des Nobles

Le défilé des héros

« La porte à l'ouest du bâtiment central n'est pas la seule par laquelle l'ennemi cherche à rentrer. J'ai pu identifier une autre porte au nord de la garnison et une troisième au sud, l'une et l'autre souvent attaquées par l'ennemi. À en croire les ordres hurlés par un Impérial depuis le poste de garde, toute l'aide est la bienvenue devant les assauts constants auxquels l'unité de Caudex semble de plus en plus péniblement résister. Incapable cependant de m'opposer à l'ennemi de front, je cherche une éventuelle entrée moins sollicitée et sans doute bien mieux barricadée. Pareil bonheur se trouve au nord-est du bâtiment central, le seul passage que l'envahisseur ne semble pas exploiter en raison de ses évidentes défenses. Sur la droite se trouve une première porte amenant à la Garnison improvisée de Caudex et sur la gauche se trouvent des couloirs puis des escaliers amenant au toit du bâtiment et à une autre porte donnant sur la base du capitaine. [...]

Pour d'impératives raisons de sécurité, je ne produirai pas sur le papier un résumé des indications données par le capitaine Caudex ; il préfère que je les fournisse oralement à qui de droit. Je ressors ravi de cette rencontre : j'ai pu voir des hommes et des femmes au service d'une cause immense, tenaces et grandioses à une heure pourtant où tout semble perdu. Leur organisation est remarquable mais ils ont besoin de tout le renfort disponible pour tenir cette position voire reprendre le Quartier des Nobles. Pour la première fois dans ce conflit j'aperçois de l'espoir, celui d'une résistance puis d'une progressive reconquête quand le temps sera venu. Je contourne la garnison pour mettre le cap plein ouest, où se trouve l'unique point d'extraction vers les égouts. On nomme ce réseau souterrain le Passage Brillant et l'Alliance de Daguefilante y constitue sa base depuis quelques jours. Il y a tant à faire dans ce quartier décidément singulier et j'espère que le présent rapport facilitera la venue des renforts tant attendus. »

Compte-rendu cartographique de l'exploration

Carte commentée du Quartier des Nobles
Précédent
Rapport de l'Éclaireur VI : Quartier des Jardins Elfiques

  • En chargement...

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

358 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

584 joliens y jouent, 882 y ont joué.